Exil, de victor hugo

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (879 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Exil, de Victor Hugo

Introduction

Le lyrisme correspond à l’expression des émotions et des sentiments par le langage. Sous le second Empire, Victor Hugo fut opposé à Napoléon III, ce qui luidût un exil de 1855 à 1870 sur l’île de Guernesey. Son poème l’Exil, extrait du recueille Les Quatre Vents de l'esprit, fut rédiger dans la douleur de son exclusion.
Quels sont les aspects lyrique de cetexte ?
Nous relèverons dans un premier temps les émotions du poètes ressortant de ce texte. Puis nous rebondirons sur l’aspecte émouvant de cette plainte.

I. Douleur d’être éloigné de sesproches

1) Ses parents lui manquent

- ses parents sont morts : métonymie votre pierre la pierre est en fait leur tombe
- ô mon père, ô ma mère répétition du mot ô qui met en valeur ses parents enaccentuant les sentiments qu’il a pour eux.
- Prendre pour chevet votre pierre le chevet est une tête de lit. Victor Hugo souhaite, non pas dormir près de leur tombe, mais être enterré. Donc mourir prèsd’eux, et non éloigné sur une île. Cela accentue l’attachement qu’il a pour eux.

2) ses frères lui manquent

- Mon frère Abel, mon frère Eugène : les adjectifs possessifs « mon » et le nom «frère » sont répétés avant le prénom de ses frères, insistant sur eux
- froid cercueil qui vous gêne ses frères sont aussi tous les deux morts. Froid accentue la tristesse de leur fatalité, et qui vousgêne met en relief la douleur de leur décès.

3) Ambiance de deuil du texte

- Par le champ lexical de la fatalité « pierre ; froid cercueil ; tombe ; morts ; le sort; le glas; les flots noirs; jepleure » tous ces mots dévoilent l’existence de sentiments dans ce texte
- j'écoute le glas référence aux tintements des cloches que l’on sonne pour une personne qui vient de mourir. Ce mots glas estcourt, sec, a un aspecte sombre qui révèle le malheur du poète.

4) Son pays lui manque

- ô patrie : le mot « ô » met en valeur la patrie. Ses congénères, ses compatriotes lui manquent. Cela...
tracking img