Existe t'il un mode de scrutin ideal?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (849 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Existe t-il un mode de scrutin idéal ?

Les grands enjeux de la démocratie moderne réside en la recherche d’un système capable de faire entendre les voix de tous les citoyens. Cette institutionreprésentative est tributaire d’un procédé électoral qui depuis 1848 est fondé et unanimement accepté sur le principe de suffrage universel. Néanmoins il n’en va pas de même pour le choix du mode descrutin aux pratiques dissemblables selon les pays. Il existe deux grands modes de scrutin que sont le scrutin majoritaire et la représentation proportionnelle. L’application de l’un ou l’autre de cessystèmes joue un rôle majeur dans la vie et les objectifs politiques poursuivis en y représentant son cadre et constituant le lien entre le vote et la représentation politique. En se situant dans lecadre de la France, seul est à considérer le scrutin majoritaire uninominal à deux tours qui a été pratiqué en France sous la IIIème République et fut une des principales innovations pensant la VèmeRépublique. Le mode de scrutin majoritaire est un système selon lequel sont répartis dans une assemblée élective les sièges entre d’une part les circonscriptions, division du territoire de l’Etat servantde cadre à l’exercice des compétences des autorités administratives déconcentrées ou judiciaires, et d’autre part les candidats. On peut se demander en quoi le scrutin majoritaire uninominal à deuxtours tend vers un idéal trompeur ? Nous verrons dans une première partie en quoi ce mode de scrutin constitue un idéal trompeur puis dans une seconde partie en quoi le principe de la représentationproportionnelle met ses lacunes en exergue, ce que tente de pallier le système français des apparentements.

I – Le système majoritaire uninominal à deux tours : un idéal trompeur

Nous aborderonspremièrement la notion d’un idéal en tant que système permettant in fine l’efficacité gouvernementale puis secondairement, un idéal relatif de part sa faible justice électorale.

A – Un idéal...
tracking img