Existentialisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (856 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Contexte historique
Si l'on tente de replacer l'existentialisme dans son contexte historique, nous pouvons voir cette théorie comme la fille naturelle des interrogations de l'entre-deux-guerres.Cette période, trouble pour les idées, trouvait ses fondements dans certaines doctrines assez inquiétantes et peu connues du début du siècle, doctrines qui visaient à avoir une approche très scientifiqueet très intellectuelle de l'homme. on pensera, par exemple, à la théorie sociale qui comparait la société à un organisme vivant et ses membres à des cellules utiles ou « pathogènes ». Bien entendu,dès lors que l'on commence à qualifier certaines personnes d'« éléments pathogènes », on peut demander à la société de mettre en place des mesures pour lutter « contre » ces éléments.
Or, au sortir dela Seconde Guerre Mondiale, il reste quelque chose de ces théories intellectuelles qui ont aliéné le monde au travers du nazisme, du fascisme et du communisme. En ce sens, philosopher de manièreabstraite sur l'individu intellectuel, comme le faisait l'existentialisme, avait deux avantages :
c'était un moyen pour tenter de sortir des logiques aliénantes de groupe dont les effets s'étaient avérésdésastreux pour le monde entier en se recentrant sur l'individu,
c'était un moyen pour ne pas affronter de manière frontale la peur inspirée par le legs de ces années noires et des régimes quiavaient ruiné l'Europe.
De plus, le régime communiste restait le seul régime en place au sortir de la Seconde Guerre Mondiale, et le communisme resta pendant longtemps très implanté en France, notamment autravers de l'héritage de la Résistance d'obédience communiste. Cela rendait difficile la velléité d'analyse des mécanismes aliénants des régimes totalitaires. En effet, comme le constatent deshistoriens comme François Furet[10], analyser le nazisme ou le fascisme revient obligatoirement à analyser le communisme qui partage un certain nombre de points communs avec son « cousin » le nazisme....
tracking img