Existentisalisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1352 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L’existentialisme a connu une vogue sans précédent durant le deuxième tiers du vingtième siècle. De nombreux artistes et intellectuels ont développé un style de pensée et une manière de vivre qui ont largement débordé les frontières de l’Occident. Quelques philosophes occupent l’avant-scène de ce mouvement, parmi lesquels Jean-Paul Sartre, sans doute le plus célèbre de tous. Avant de proposerune définition de l’existentialisme, il faut retracer les origines du mouvement.



Les origines de l’existentialisme

Apparu il y a tout près d’un siècle, le mouvement existentialiste a cependant des racines anciennes. Selon certains penseurs contemporains, on peut déjà trouver quelque chose d’existentialiste dans l’attitude intellectuelle de Socrate.

L’idée d’existence, qui a évidemmentservi à forger le nom du mouvement, occupe une place importante dans l’œuvre de plusieurs philosophes anciens. Notamment Platon, Aristote et Augustin d’Hippone. René Descartes, Emmanuel Kant, Hegel et Schelling sont les penseurs modernes qui ont accordé le plus d’importance à ce concept d’existence.

Cependant, Sören Kierkegaard (1813-1855) et Friedrich Nietzsche (1844-1900) ont davantageinfluencé le développement du mouvement existentialiste. En fait, Kierkegaard est généralement présenté comme le premier penseur véritablement existentialiste. Ce philosophe danois s’intéressait surtout au fait que toute existence humaine est inévitablement souffrante.

Définition:

L’existentialisme est un courant philosophique et littéraire qui postule que l'être humain forme l'essence de sa viepar ses propres actions, en opposition à la thèse que ces derniers lui sont prédéterminés par quelconques doctrines théologiques, philosophiques ou morales. L'existentialisme considère donc chaque personne comme un être unique qui est maître non seulement de ses actes et de son destin, mais également - pour le meilleur comme pour le pire - des valeurs qu'il décide d'adopter.
Walter Kaufmanndécrit l'existentialisme comme « le refus d'appartenir à une quelconque école de pensée, la répudiation de l'adéquation d'une quelconque croyance, et en particulier des systèmes, et une insatisfaction de la philosophie traditionnelle considérée comme superficielle, académique et éloignée de la vie »

Le premier philosophe à anticiper les thèmes de l'existentialisme moderne fut Blaise Pascal (XVIIesiècle), qui rejeta le rationalisme rigoureux de René Descartes en affirmant, dans les Pensées (1670), qu'une philosophie qui entend expliquer Dieu et l'humanité est une forme de vanité. Le courant ne s'est vraiment défini qu'autour de 1841, lorsque le philosophe et théologien danois Soren Kierkegaard (1812-1855) a débuté ses écrits sur l'existentialisme. La pensée de divers philosophes depuis Platon(tel Descartes) affirmant que le bien moral est le même pour tous, contrariait énormément à l'intellectuel danois. C'est pourquoi il réagit en affirmant, par écrit, que le sens de la vie se découvrait en réalité par notre propre vocation. On peut donc affirmer que l'évènement social qui fit émerger ce courant fut le soulèvement de Kierkegaard contre la pensée des autres philosophes. Par contre,dans la deuxième moitié du 20e siècle, Jean-Paul Sartre, philosophe français, poursuivit l'idée du courant de l'existentialisme. La montée du nazisme et du fascisme ainsi que l'occupation de la France par les Allemands lui causa une grande désillusion.

L'existentialisme est né également du courant littéraire de l'idéalisme évoqué par Hegel (philosophe allemand 1770-1831). De plus, Husserl(1859-1938), fondateur de la phénoménologie, ainsi que Descartes, propagateur de la raison, eurent une influence majeure sur la pensée de Jean-Paul Sartre. L'existentialisme ne critique pas vraiment de courant, mais critique par contre les idées des philosophes s'inspirant de Platon.

L’Existentialisme se fonde avec Kierkegaard au début du 19éme siècle. Il n’y a presque pas de points communs*...
tracking img