Explication de texte de merleau-ponty

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1097 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Devoir de philosophie TST2S

« Il n’est pas plus naturel ou pas moins conventionnel de crier dans la colère ou d’embrasser dans l’amour que d’appeler table une table. Les sentiments et les conduites passionnelles sont inventés comme les mots. Même ceux qui, comme la paternité, paraissent inscrits dans le corps, sont en réalité des institutions.
Il est impossible de superposer chezl’homme une première couche de comportements que l’on appellerait « naturels » et un monde culturel ou spirituel fabriqué. Tout est fabriqué et tout est naturel chez l’homme, comme on voudra dire, en ce sens qu’il n’est pas un mot, pas une conduite, qui ne doive quelque chose à l’être simplement biologique, et qui en même temps, ne se dérobe à la simplicité de la vie animale, ne détourne de leur sensles conduites vitales, par une sorte d’échappement et par un génie de l’équivoque qui pourrait servir à définir l’homme. »
M. Merleau-Ponty, Phénoménologie de la perception

Pour expliquer ce texte, vous répondrez aux questions suivantes, qui sont destinées principalement à guider votre rédaction.Elles ne sont pas indépendantes les unes des autres et demandent que le texte soit d’abord étudié dans son ensemble.

Questions :
1) Dégagez l’idée essentielle du texte. (problème, thèse, argumentation)
2) Expliquez le texte en prêtant une attention particulière à :
a. « Il n’est pas plus naturel…table une table. »
b. « Il est impossible…spirituel fabriqué. »
3) Sujet deréflexion et conclusion : Comment alors définir l’homme ?

Mon explication :
Dans le texte de Maurice Merleau-Ponty, Phénoménologie de la perception, il nous montre que les comportements humains ne peuvent se distinguer en culturel et naturel. Nous allons voir comment définir l’homme. Nous pouvons également remarquer que ce qui est conventionnel n’est pas naturel. Pour répondre à la question « commentdéfinir l’homme ? » nous verrons dans un premier temps en quoi l’homme n’est pas plus naturel ou moins conventionnel et dans un deuxième temps en quoi les comportements de l’homme sont différents.
Ce qui est conventionnel fait appel à une référence de liberté, c’est la capacité humaine à s’écarter de ce qui est donné naturellement. Ici quand Merleau-Ponty nous dit que « il n’est pas plus naturelou pas moins conventionnel de crier dans la colère ou d’embrasser dans l’amour » ces deux exemples sont naturels mais pas seulement, contrairement à ce que l’on pourrait penser, car dans les mœurs traditionnelles du Japon ça n’est pas naturel d’embrasser. Donc dans ce cas ça n’est pas plus conventionnel que naturel mais c’est culturel et on pense que c’est nécessaire de crier lorsque nous sommesen colère ou embrasser quelqu’un quand on l’aime pour le lui montrer, pour qu’il y ait des sensations directes. On peut également remarquer que «  les sentiments et les conduites passionnelles sont inventés comme les mots » on peut donc dire que c’est conventionnel. Les sentiments et conduites passionnelles relèvent de l’affectivité et nous montre du désir, seul l’être humain peut ressentir ça caril a une conscience et a la faculté d’éprouver des sensations ou sentiments en lui-même. Merleau-Ponty nous montre avec un exemple précis « la paternité, paraissent inscrits dans le corps humain sont en réalité des institutions. » il nous dit ça car on pense que c’est inné, que l’on doit savoir élever un enfant, que l’on est destiné à avoir un instinct paternel, or chez les indigènes des îlesTrobriand la paternité n’est pas connue. Les enfants sont élevés pas leur oncle maternel. Ça n’est donc pas naturel mais culturel également. On peut dire que l’homme n’est pas plus naturel ou pas moins conditionnel car le naturel dépend du conventionnel mais le conventionnel dépend des cultures car notre comportement dépend de notre nature donc de notre culture.
L’homme peut avoir deux types...
tracking img