Explication de texte de paul verlaine

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1136 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction

Il s’agit d’un poème extrait du recueil des fêtes galantes de Paul Verlaine intitulé « En sourdine » publié en 1869.
Paul Verlaine nait en 1844 à Metz en Moselle et meurt en 1896 à Paris, républicain convaincu, athée et ouvertement hostile à l’empire il se cherche et ne trouve sa place que dans la littérature.
Paul Verlaine publie en 1866, chez l’éditeur Alphonse Lemerre unrecueil intitulé « poèmes saturniens »ce sont ces premiers vers. L’influence des poètes qui lui sont chers comme Victor Hugo, Charles Baudelaire est fondue dans une poésie déjà très personnelle. Le recueil compte 25 poèmes qui tournent entre autre autour des planètes, ils évoquent la tristesse et la morbidité.

Il fait parti du mouvement des poètes parnassiens et de la poésie symbolique qui héritede Charles Baudelaire et de la poésie post-romantique.
Paul Verlaine a une poésie personnelle et individuelle. Passionné et amoureux de sa cousine « Elisa », il écrit à son égard de nombreux poèmes s’inscrivant entre autre dans les « fêtes galantes».

Le titre du recueil « Fêtes galantes », vient d’une évocation des tableaux du peintre Antoine Wattau. Paul Verlaine s’inspire des fêteschampêtres, amoureuses, galantes mais aussi sensuelles.
Pour les personnages, il se refaire aux masques de la comedia del Arte. Il s’inspire beaucoup de l’imaginaire du fantasme et de l’illusion.
La mode du 18 ème siècle, l’érotisme et la sensualité des rendez-vous amoureux réapparaissent.

EN SOURDINE (lecture) page 36
On peut se demander comment le poète introduit un doute qui rend difficile touteinterprétation, mais aussi en quoi ce poème témoigne du lyrisme du poète ?
Pour répondre a cette question nous allons voir dans une première partie la débauche amoureuse puis l’insignifiance amoureuse et dans une dernière partie la déception amoureuse.
En Sourdine signifie sans bruit, secrètement, à la dérobée.
Le titre fait référence au rôle dominant joué par la musique dans le recueil, maisil évoque surtout un mécanisme adapté aux instruments à cordes ou à vents, qui en atténue l'intensité sonore, et suggère par là un climat confus, comme assourdi et un univers en demi-ton. Mais la musique n’est pas seulement un thème privilégié pour Verlaine, elle est l’essence de ces poèmes.
En sourdine est l'avant-dernier poème des fêtes galantes. Comme dans la plupart des poèmes des fêtesgalantes, Verlaine n'est pas un poète simple, il introduit un doute qui rend difficile toute interprétation. Tous les poèmes des Fêtes galantes sont ambigus et incertains.
Dans un éclairage sans franchise, ni jour ni nuit, ni été ni hiver. Des personnages indécis se livrent à un jeu sentimental dans lequel le paysage reflète leurs états d'âme.

I) Tout d’abord la débauche amoureuse
Ce poèmese compose de cinq quatrains d'heptasyllabes: entre le vers court de la chanson et l'alexandrin qui représente le lyrisme l’humanité la totalité et la divinité.
Ce poème traite de la recherche de l'amour vue sous un jour superficiel et différant. " En sourdine " baigne dans une lumière crépusculaire, préalable à la nuit solitaire et glacée. On retrouve le décor des tableaux de Jean-AntoineWatteau avec les grands arbres dont les branches hautes (visible dans le 2 vers) qui donne à la scène l'allure d'un berceau. Les amants sont invités à fusionner, à fondre leur âme, leur cœur et leur sens (comme il l’est dit dans le vers 1 et 2 de la 2 strophe). Le paysage est un état d'âme dans lequel " les pins et les arbousiers "(vers 8) Arbousier qui est le nom donné aux arbustes du bassinméditerranéen sont psychologiquement affublés de " langueur"(comme Paul Verlaine le dit dans le vers 3 de la 2 strophe). Désormais fondus dans les langueurs du paysage, les amants dévergondés, libertin sont dépersonnalisés. Les assonances en " a ", voyelle ouverte présente dans âme, extase, vague, arbousier amplifient l'abandon des amants à la fête. La femme est invitée à fermer les yeux mais...
tracking img