Explication de texte des deux coqs de la fontaine

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (741 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LES DEUX COQS

INTRO
I/ UN RECIT BIEN ORGANISE
II/ UNE FABLE BURLESQUE
III/ UNE MORALE EXPLICITE
CONCLUSION

I/ UN RECIT BIEN ORGANISE ET RYTHME
à pour le récit plaisant : tt d’abordc’est un récit qui a pour but de plaire au lecteur

à La fable respecte un schéma narratif précis cherchant à rendre la lecture plus agréable, qui contient :
- une situation initiale décrivant les 2personnages principaux ; le temps utilisé est l’imparfait
- intervient ensuite au vers 1 un élément perturbateur : la venue de la poule qui va faire basculer le récit ; l’auteur utilise le passé simplepour nous présenter une action soudaine. On passe alors de la paix à la guerre, ce qui est repris par l’antithèse paix/guerre ( vers 2). Le poète introduit dès lors une comparaison avec un évènementmythologique, la Guerre de Troie, rappelant que la Fontaine est un ancien.
- Viennent par la suite les péripéties, du vers 6 au vers 23, au cours desquelles il y a un retournement de situation : levainqueur devient vaincu et vis versa. On remarque aussi une progression qui montre une préparation de la vengeance du vaincu, avec la gradation des verbes d’action comme « s’exercant » (v17), «s’armait »(18), « aiguisait », « battait » (v16)
- Le dénouement suit, du vers 24 au vers 26, marquant la fin des péripéties : le vaincu qui comme on l’a dit devient vainqueur et retourne vers la poule
-Enfin la situation finale clôture la fable avec une morale qui se détache typographiquement
à Le rythme et les sonorités cherchent aussi à rendre le récit plaisant :
- L’alternance alexandrins/octosyllabes ( vers court/ vers long) dynamisent le récit et le rendent plus vivant. On peut aussi noter que ce rythme cherche à parodier le registre épique.
- Concernant les sonorités, il y a toutessortes de rimes croisées, embrassées, suivies, ainsi que de nombreuses allitérations en « k » qui rappelle le caquètement de la poule : « coq » , « vainqueur », « caquet », « querelle », « cacher »...
tracking img