Explication de texte philosophie kant

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2223 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Explication de texte de philosophie :
Réflexions sur l'éducation – Kant

L'éducation est un thème omniprésent dans l'histoire de la philosophie, plusieurs penseurs ont voulu imposer leur vision de celle-ci. Ainsi dans son livre Les Essais, Montaigne nous expose sa vision de l'éducation à travers une critique de celle qui est présente à son époque. Dans notre cas, nous sommes en présence de lavision de Kant qui nous explique que l'éducation est en fait une étape qui permet d'atteindre le but final de l'indépendance en passant par l'apprentissage de la liberté à travers la contrainte de la règle. L'idée semble cependant paradoxale, en effet comment pourrait-il allier la contrainte et la liberté qui nous sont des termes qui par définition s'oppose car la liberté signifie l'absence decontraintes et que la présence de contraintes annihile celle de la liberté. Nous allons donc étudier cet extrait des Réflexions sur l'éducation pour comprendre comment Kant va faire pour allier la liberté à la contrainte et en quoi cette dernière est des plus importantes dans l'éducation de l'enfant.

Pour commencer, nous allons étudier la première partie du texte qui va de « L'un des grandsproblèmes ... » (L.1) à « Car la contraire est nécessaire ! » (L.4). Kant nous dit alors que l'éducation a un problème à « savoir comment allier la soumission à la contrainte », cependant le terme de « problème » ne doit pas être pris au sens commun qui signifierait que l'éducation n'y arrive pas mais l'auteur veut ici nous dire que pour aboutir à son but final qu'est la liberté de droit, l'éducation sedoit de savoir comment allier ces notions. En effet, l'accès à cette liberté de droit se fait à travers le cursus éducatif, l'enfant y apprend à se soumettre aux contraintes qu'imposent les différentes règles de vies de la société. Pour que l'éducation arrive donc à son but final, elle doit allier la soumission et la contrainte de la règle, or se plier à la contrainte n'est-ce pas déjà sesoumettre ? Kant nous explique que non puisque cette alliance constitue un des « grands problèmes de l'éducation », cela signifie donc qu'elle n'est pas toujours accessible. Au long de cet extrait, l'auteur va donc nous expliquer l'importance de cette alliance dans l'éducation vers la liberté de l'enfant puisque sans prendre conscience des règles qui sont imposées dans la société l'enfant ne pourrajamais s'épanouir en tant que citoyen et homme à part entière. Ensuite, il nous dit que l'un des autres « atouts » de l'éducation est sa capacité d'user de « sa liberté », mais de quelle liberté parle-t-il ? Celle de l'enfant ou celle que possède l'éducation ? Nous pouvons penser qu'il parle de la liberté de l'enfant car seul un être humain possède les moyens d'user de sa liberté, l'éducation n'estqu'un terme qui désigne un système abstrait représenté par les écoles, les professeurs et les livres mais nous ne pouvons trouver naturellement d'élément qui symbolisent en eux-même l'éducation dans son essence. L'un des autres buts du cursus éducatif, qui est étroitement lié à celui de l'éducation de la liberté, est d'apprendre à l'élève à user de sa liberté dans le sens où même si il sait commentatteindre cette liberté de droit, si on ne lui a pas fourni les moyens d'en user, elle ne lui servira à rien concrètement. Il ne saura pas en jouir comme il se doit, ni s'y épanouir en tant qu'homme. Kant conclue cette présentation en disant que la contrainte est bien nécessaire, en ce sens que sans elle l'enfant, plus tard homme, n'aura que ce qu'on appelle une liberté de fait c'est-à-dire qu'ilaura le pouvoir de choisir ce qu'il fait et de faire de ce qu'il veut mais qu'il ne saura pas comment bien user de cette liberté alors qu'à travers l'éducation par la contrainte, il accède à la liberté de droit dont comme pour la première il peut choisir ce qu'il veut mais cette fois-ci il a appris à bien user de cette liberté. C'est pourquoi selon Kant la contrainte est nécessaire pour que...
tracking img