Explication de texte philosophie (term s) - l'art peut il imiter la nature ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2221 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Georg Hegel (1770-1831) est un philosophe allemand et auteur de Esthétique. Dans l’introduction de son oeuvre philosophique Hegel s’interroge sur la relation entre l’homme, l’art et la nature. Or jusqu’au 18ème siècle l’art est toute habilité de savoir faire dans quelque domaine que se soit, c’est aussi un synonyme de technique, une oeuvre d’art est une chose de matérielle et non quelconque.L’imitation est le fait de prendre une oeuvre pour modèle, au XIXème siècle le terme prend un sens péjoratif, idée d’absence d’originalité voir même de fraude. L’auteur se pose plusieurs questions : l’homme peut-il imiter la nature ? En imitant la nature, l’homme est-il en quête d’une certaine satisfaction ? Hegel affirme sa thèse : l’art ne peut imiter la nature. Il construit son étude en trois parties(trois paragraphes) : un des seuls buts de l’homme est de créer une oeuvre d’art qui se rapprocherait de la nature, mais plus la production ressemble à la nature moins l’homme est satisfait et enfin l’homme éprouvera une plus grande joie si il crée une oeuvre par lui même.

Dès la première phrase “D’une facon ... rivaliser avec la nature” l’auteur exprime sa thèse, l’art ne peut pas reproduirecomplètement la nature, l’immitation parfaite est impossible, la nature est trop complexe pour être reproduite dans son exactitude. Hegel utilise une métaphore ainsi qu’une hyperbole “et qu’il ... éléphant.”, l’éléphant est en effet un des animaux les plus imposant, il apparaît gigantesque si on se place au niveau du petit colibri. Cet infime insecte ne peut donc pas distinguer l’ensemble del’éléphant ainsi que les moindres détails qui le compose. L’auteur compare la nature à l’éléphant et le ver à l’homme. En effet l’homme n’a pas la possibilité d’analyser puis de représenter la complexité de la nature. “Il s’efforce en rampant”, l’homme tente sans fin de “copier” jusqu’à épuisement, sans succés. Notons que l’image de l’insecte qui rampe est assez péjorative et renvoie l’homme à un êtreprimitif. C’est à dire, celui qui rampe est dépourvu de membres et reste dans l’incapacité de se déplacer pour découvrir, analyser, observer l’oeuvre qu’il cherche à reproduire, il ne peut donc pas la représenter sans faire une multitude d’erreurs. L’auteur porte ensuite un jugement de valeur “dans ces reproductions ... modèles naturels”. L’expression “plus ou moins” nous indique que l’homme n’arrivejamais totalement à reproduire la nature avec perfection. L’auteur nous fait part de son doute vis-à-vis de la réussite de l’homme à reproduire la nature. “Modèles naturels” est une personnification de la nature; en effet, selon Hegel la nature apparaitrait comme un modèle posant devant la vue de l’artiste. Mais l’homme semble ne possèder qu’un but unique “le seul ... l’homme”, celui-ci est appovritde motivation, il n’en a pas vraiment, il se propose de faire quelque chose sans vraiment savoir pourquoi et comment. La seule chose que l’homme se propose c’est le plaisir “quelque chose ... ressemble à la nature”, preuve d’une certaine vacuité et légèreté de sa part. Le “Quelque chose” représentant l’oeuvre que l’homme produit reste indéfinie, l’auteur ne nous dit pas qu’est ce que c’est et restetoujours une représentation toujours incomplète de la nature “Ressemble à la nature”, la ressemblance n’est pas une imitation parfaite mais seulement quelque chose tendant vers quelque chose à représenter. Selon l’auteur, l’homme semble fière d’avoir essayé d’imiter la nature apparaissant comme quelque chose de suprême “Et de fait ... indépendamment de lui.”. La nature est indépendante de nous,elle s’est créée avant que notre espèce apparaisse. L’homme est le fruit de la nature, c’est elle qui nous a créé. Il exprime de la joie car celui-ci essaye d’imiter le travail de la nature et tente de la dépasser. Cette dernière phrase est en quelque sorte la réponse à la thèse énoncée en début de paragraphe.
Selon Hegel, lorsque l’homme tente de reproduire la nature il cherche à la...
tracking img