Explication de texte

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1267 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Faire une (bonne) explication de texte
Généralités
L’étude de texte porte sur un texte extrait de l’œuvre d’un philosophe faisant partie de la liste des auteurs au programme. Cet extrait est précédé de la mention : « Expliquer le texte suivant : », et suivi de « La connaissance de la doctrine de l’auteur n’est pas requise. Il faut et il suffit que l’explication rende compte, par lacompréhension précise du texte, du problème dont il est question. »
L’explication de texte est un exercice qui, d’après les textes officiels, autorise une ignorance de tout ce qui est autour du texte. Face à un texte, vous n’êtes pas censés connaître l’histoire de la philosophie. Il vous est simplement demandé de conduire une étude ordonnée du texte et d’en dégager l’intérêt philosophique. Ces deux exigencesne sont pas vraiment distinctes : une étude bien menée du texte en montre toute la richesse et prépare donc la mise au jour de son intérêt.

La méthodologie de l’explication de texte philosophique est particulière, elle ne ressemble pas à celle de la dissertation philosophique (même si elle doit en prendre la forme : introduction, parties et paragraphes, conclusion, dont l’organisation dépend del’extrait). Il faut donc veiller à la respecter, et ne pas s’inspirer du thème développé par l’auteur pour faire une dissertation sur ce thème (Exemple : le thème traité par l’auteur est le travail. Il faut suivre et expliquer le texte sur le travail grâce à vos connaissances sur ce thème, mais il ne faut pas prendre comme appui le texte pour faire une dissertation sur le travail.)

Pourcommencer, il est très important de lire attentivement le texte. Il faut avoir une lecture active dès le début et chercher à résumer le texte, en identifiant quelles sont les parties (ou moments) et quelle est la fonction de chacune dans l’argumentation du texte.

La structure du texte.
• Les connecteurs logiques (or, mais, donc, en effet,…) sont des indicateurs importants, mais ils ne délimitent pasnécessairement les grandes parties du texte. C’est le sens qui détermine les grandes articulations.
• Pour un même texte, plusieurs découpages sont possibles. Ce qui compte, c’est la manière dont vous justifiez votre découpage dans votre explication.
• Tous les cas de figure sont possibles : démonstration d’une thèse, textes narratifs, dialogues, listes, exposés sans argumentation, etc. Onattend de vous que vous soyez capables d’identifier le type de texte dans sa singularité.

Il existe cependant des structures plus fréquentes que d’autres :
• Enoncé d’une thèse (paradoxale), justification par un exemple et éventuellement reprise de la thèse sous une forme un peu modifiée
• Description d’une situation concrète, induction d’une thèse générale (paradoxale), et éventuellementexplication ou nouvelle illustration ou déduction d’une conséquence qui apparaît comme une seconde thèse.

Plan de travail :
• Découper le texte en parties
• Résumer chacune de ces parties en une phrase afin d’obtenir le plan général du texte.
• Résumer l’ensemble du texte en une seule phrase synthétique qui pourrait servir de titre : c’est la thèse de l’auteur.
• Chercher à quel(s) thème(s)philosophique(s) se rapporte cette thèse.

Rédaction :
• Enoncer le thème philosophique, la thèse de l’auteur et les moments successifs de son argumentation.
• Construire autant de parties que vous en avez repéré dans le texte.
• La dernière partie doit reposer sur la discussion de la thèse de l’auteur : ce n’est pas une critique, mais une mise en perspective de sa thèse (éventuellement faireappel à d’autres auteurs ayant développé une thèse différente sur le même thème).
Le but du commentaire de texte est de montrer que le texte vous donne à réfléchir. Il faut donc souligner son intérêt.

Attention
• Ce n’est pas l’auteur que vous discutez, mais le texte.
• Exercez votre esprit critique mais restez humbles.
• La discussion repose sur la problématisation du texte.
• Mieux vaut...
tracking img