Explication texte pascal

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (460 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Pascal oriente son texte sur le thème de la technique en introduisant la ruche des abeilles , qui est un exemple de savoir-faire animal et le rapport de l’homme avec le progrès et la technique. lathèse de l’auteur est que l’animal n’est pas un être de technique , c’est un être d’instinct qui répond a un besoin qui le maintient « dans un ordre de perfection borné» dicté par la nature contrairementa l’homme qui lui est un être technique capable d’apprendre et d’inventer et qui maintient son savoir faire grace a la mémoire. On peut tout d’abord noté la différence entre le savoir faireinstinctif et le savoir faire technique , l’instinct est contrairement a la technique un savoir faire inné qui se transmet génétiquement alors que la technique s’acquiert par apprentissage. Donc , ici Pascalopère une réelle distinction entre l’homme et l’animal. On peut dans un premier temps réflechir sur cet extrait «les ruches des abeilles [..] et chacune d’elles forme cet hexagone aussi exactement quela première fois et que la dernière» , Ici l’abeille apparait comme un animal mécanique presque comme un robot, qui accomplit les memes taches depuis des milliers d’années et avec la meme précision.Elle est donc adaptée a un certain type de fonctions et ne sait faire que ca depuis sa naissance contrairement à l’homme qui lui, naît ignorant et n’est pas prédisposer a telle ou telle fonction. Onpeut alors penser au mythe de Prométhée comme quoi l’homme aurait été oublié par Epiméthée qui avait déja donné toutes les forces de la nature aux animaux mais en contre-partie , Prométhée donna auxhommes l’apparence des Dieux et le pouvoir de s’adapter a n’importes quelles conditions. C’est donc ici que se trouve une des différence entre l’homme et la l’animal , l’homme est un être ignorant a labase mais qui grace a son intelligence est capable d’apprendre des savoir-faires alors que l’animal agit sans refléction mais mécaniquement. J’évoque rapidement le problème de l’esclavage, Aristote...
tracking img