Expo au bozar de bruxelles : the state of things

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (623 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L’exposition “The State of things” tenue pour le moment dans le cadre de l’action « Europalia » au palais des Beaux-Arts de Bruxelles est une sélection d’oeuvres d’art contemporaines basée sur larencontre de deux hommes : Ai Weiwei (artiste chinois) et Luc Tuymans (artiste belge).
Ils nous proposent une sélection de pièces d’artistes belge et chinoise et lancent des pistes de réflexion quant àla position de l’artiste par rapport au marché de l’art actuel.

Comment l’art trouve-t-il sa place dans une Chine immense, en pleine évolution et dans une minuscule Belgique, affirmée dans sonEurope ?

À travers la grande variété des pièces exposées dans 22 salles aux ambiances diverses. La pluralité des œuvres, tant au niveau des supports que des concepts nous absorbent dans ses pistesabordées par l’art contemporain aussi bien belge que chinois.

La confrontation des deux nations fait naître beaucoup de similitudes et de différences, mais elle amène surtout un côté émotionnel trèsfort. La découverte surprenante de la plupart des œuvres parfois grinçante nous entraine dans un jeu de séduction de ce qui dérange.
Cette exposition est à recommander aux personnes curieuses quiaiment être surprises par la découverte du beau, du laid, du dérangeant…

Le but principal de l’exposition est de rassembler beaucoup d’artistes, de différentes nations, mais surtout de différentessensibilités.
La ou l’un attire l’attention en se faisant enlever une côte, l’autre proposera un cube de verre rempli d’huile et d’eau.
Deux modes de réalisation bien différents, mais au final lesréactions que l’on a en découvrant les oeuvres se révèlent assez semblables.

En découvrant le cube en verre proposé par Ann Veronica Janssens (BE), j’ai tout d’abord été blasé. Me disant, ça n’avait pasvraiment d’intérêt, c’est un cube avec un miroir au milieu. Mais il y avait néanmoins quelque chose qui me chiffonnait. Et en y regardant de plus près, en lisant la notice, en me déplaçant autour...
tracking img