Expo

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 18 (4370 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Chapitre 4 Sous Emploi et Demande : John Maynard KEYNES  (1883­1946)
Concepts à connaître et à savoir utiliser : demande effective, taux de salaire rel et nominal, chômage involontaire Actualité et prolongements contemporains : Causes du chômage, rôle de la demande et des salaires Introduction : présentation de l'auteur et du contexte historique. voir le côté révolutionnaire de sa théorie :remise en cause du paradigme existant (cf. intro sur les sciences). document 1 p 59 : qui sont les classiques ? important puisque point de départ de l'analyse keynésienne est la critique des thèses classique. I. L'analyse de l'équilibre de sous emploi, un renouvellement théorique majeur A. La critique des thèses libérales (ou « classiques ») de son époque 1. le marché du travail n'est pas un marchécomme les autres Document 3 p 60 « Pour les économistes d'inspiration néoclassique, le travail est un bien comme un autre qui s'échange sur un marché sur lequel joue les mécanismes classiques (cf. cours de première sur la loi de l'offre et de la demande et la concurrence pure et parfaite). la rencontre entre offres de travail (émanant de la population active)et demandes de travail (émanant desemployeurs) détermine simultanément le taux de salaire d'équilibre et le niveau d'emploi d'équilibre. L'offre de travail résulte d'un arbitrage travail-loisir : les travailleurs comparent l'utilité de leur travail (le salaire) et sa désutilité (le temps de loisir en moins). Plus le pris du travail est élevé, plus ils sont incités à proposer et vendre leurs services ou rechercher des heuressupplémentaires lorsqu'ils ont déjà un emploi, au détriment des loisirs. A contrario, plus le salaire est bas, moins les individus sont prêts à offrir du travail ; à la limite l'offre de travail devient nulle. On en déduit que l'offre de travail est une fonction croissante du salaire réel. (noté sur les graphique W / p, W pour wages, salaires en anglais, et p pour l'indice des prix) La demande de travailrepose sur le calcul maximisateur de l'employeur : un chef d'entreprise emploi un salarié supplémentaire jusqu'au stage où celui-ci lui rapporte autant qu'il coûte, c'est à dire jusqu'au point où la productivité marginale du travailleur égalise le taux de salaire (W/p) Comme les rendements des biens et du travail sont décroissants, la demande globale de travail est d'autant plus forte que le prix estbas. Si le salaire s'accroît, l'entreprise arrête sa décision d'embauche à un niveau inférieur ; inversement, elle propose des emplois supplémentaires lorsque le salaire diminue. par conséquent la demande de travail est une fonction décroissante du salaire réel. L'intersection des deux courbes détermine un point d'équilibre qui assure l'égalité entre l'offre et la demande de travail. tout événementqui modifie l'offre ou la demande de travail finit par affecter le niveau de salaire d'équilibre. [...] De fait le libre jeu des forces du marché permet de toujours équilibrer l'offre et la demande de travail et de parvenir à un équilibre de plein emploi. Une situation de plein emploi ne correspond pas à une absence de chômeurs mais à un chômage incompressible caractéristique du chômagefrictionnel (occasionné par des délais d'adoption qu'implique la mobilité spatiale et/ou professionnelle des actifs). Selon cette approche, le chômage ne peut être que volontaire (il correspond à la situation d'individus qui refusent de travailler au salaire que fixe le marché) ou transitoire (une période
Chapitre 4 KEYNES 1/8 Mlle Pouillion

d'ajustement est nécessaire pour que la modification dessalaires permette le retour à l'équilibre). Un chômage involontaire durable ne peut provenir que de dysfonctionnements du marché du travail qui se manifestent par une rigidité (à la baisse en particulier) du salaire. L'existence de syndicats (qui coalisent les travailleurs pour faire pression sur les salaires), d'une salaire minimum, d'allocations chômage, de conventions collectives... sont autant...
tracking img