Exposé sur tamango

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1456 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 octobre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
1) Présentation de l’auteur : Prosper Mérimée
Né à Paris en 1803 dans une famille d'érudits, Prosper Mérimée fit des études de droit tout en menant une vie mondaine, fréquentant les salons littéraires, où il rencontra notamment Hugo, Musset et Stendhal. Il attribua ses premières publications, le Théâtre de Clara Gazul (1825) et la Guzla (1827), à des auteurs aussi imaginairesqu'exotiques : cette mystification littéraire fit grand bruit et attira bientôt sur lui l'attention du public.

Favorable au régime de juillet lors des événements de 1830, il fut récompensé par le nouveau pouvoir, qui le nomma à différents postes dans la haute administration puis, en 1834, inspecteur général des Monuments historiques. Cette fonction le mena à parcourir la France pour y recenser lesmonuments en péril et lui permit de sauver nombre de vestiges médiévaux. Il fut élu à l'Académie française en 1844. Mérimée bénéficia de l'appui de l'impératrice Eugénie et fut nommé au gouvernement. Devenu proche de Louis Napoléon Bonaparte, futur Napoléon III, il projeta même d'écrire avec lui un livre sur Jules César. Il mourut à Cannes en septembre 1870. 

2) Œuvres de Mérimée

Mérimée dutsurtout sa célébrité à des nouvelles d'inspiration très diverses. La plupart d'entre elles furent d'abord publiées en revue (notamment dans la célèbre Revue des Deux Mondes). Parurent ainsi en 1829 l'Enlèvement de la redoute, Mateo Falcone et Tamango.

En écrivant les Âmes du purgatoire (1834), qui reprend le mythe de Don Juan, Mérimée s'orienta vers le nouveau fantastique, un genre où ildevait atteindre la perfection avec la Vénus d'Ille (1837), qu'il considérait comme son chef-d'œuvre. Mérimée persista dans cette voie avec deux autres nouvelles, Lokis (1869), qui s'inspire d'une légende lituanienne (l'histoire d'un monstre né d'une femme et d'un ours), et la Chambre bleue (posthume, 1873).

Parmi ses autres réussites, on peut citer Colomba (1840), récit qui fut écrit auretour d'une mission archéologique en Corse et qui raconte une histoire d'honneur et de vengeance. C'est cependant Carmen (1845), inspirée par ses voyages en Espagne, qui reste son œuvre la plus connue. On doit par ailleurs à Mérimée une importante correspondance (qui fit l'objet d'éditions posthumes), des notes de voyage (consacrées à l'ouest de la France, à l'Auvergne, au Limousin et à laCorse), des ouvrages d'érudition historique et des traductions (d'écrivains russes notamment).

L'œuvre de Mérimée a été l'objet de nombreuses adaptations musicales, théâtrales, chorégraphiques et cinématographiques, parmi lesquelles le film Carrosse d'or, de Jean Renoir, d'après la pièce le Carrosse du Saint-Sacrement, et surtout le fameux opéra tiré de Carmen par Georges Bizet.

3)Présentation de l’ouvrage
a) Résumé
Le capitaine Ledoux qui en partance de Nantes et à destination de la Martinique ,vient prendre une livraison de "bois d'ébène" dans le sud du Sénégal. Son pourvoyeur, Tamango, lui cède, sous le coup de l'ivresse, en plus de 183 esclaves pour quelques fusils et barils d’eau de vie ,l'une de ses femmes, Ayché, qui l'a empêché de tuer un captif, griot deson état. Le lendemain, ayant recouvré ses esprits, il rejoint le navire pour récupérer son dû. Ledoux refuse et clôt la discussion en capturant purement et simplement Tamango.
Mis en présence d'Ayché, Tamango menace cette dernière des foudres de "Mama-Jumbo" si elle ne lui obéit : la jeune femme obtempère et aide son mari à provoquer une mutinerie. Les Blancs tués, aucun des ex-captifsn'est capable de manœuvrer le bâtiment, qui intègre, peu à peu (au fur et à mesure des morts), la dimension d'un vaisseau fantôme. Seul survivant, Tamango est sauvé in extremis par une frégate anglaise.

b) Thème

Le principal thème de Tamango est la déshumanisation. En effet, Mérimée nous montre l’humiliation qu’engendre l’esclavage par le biais d’hommes et de femmes abaissés,...