Exposé don du sang

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages: 5 (1166 mots)
  • Téléchargement(s): 0
  • Publié le: 3 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Les dons de sang

Introduction
Depuis l'Antiquité, l'Homme a considérer le sang comme la « Rivière de la vie ». On lui donnait la possibilité de réanimer un organe épuisé par une hémorragie. À l'heure actuelle, la transfusion sanguine est une pratique courante.
On a longtemps exercé sur l'Homme, des transfusions sanguines animal, la plus part du temps, les résultats étaientcatastrophiques; si bien que le Parlement de Paris, dut réglementer ces pratiques par un arrêt en 1668.
En 2007, il y 1 618 000 donneurs soit 4% de la population française, hommes et femmes confondus. 65% des nouveaux donneurs ont entre 18 et 29 ans.
En 2009, en moyenne, 9 500 français donnent leur sang par jour.
Depuis 2003, les transfusions sanguines évoluent de manière constante jusqu'en 2007sur un rythme de 2 à 3% de personnes par an; soit une augmentation de près de 10%.



Les transfusions sanguines.
Les principales indications de la transfusion sanguine.
Le corps humain a besoin de sang lorsqu'il en manque ! C'est-à-dire, quand il a un déficit du sang, soit en terme de volume (une hémorragie par exemple, suite à un accident grave), soit en terme de qualité (undysfonctionnement de la moelle osseuse qui fabrique les cellules sanguines). Les transfusions peuvent aider le blessé au moment d'une hémorragie, ou encore elles peuvent soigner un malade à long terme quand son propre sang n'est plus fonctionnel.
Chaque année en France, 500 000 personnes bénéficient d'une transfusion sanguine qui leur sauve la vie.
Risques et complications.
Le risque viralest beaucoup mieux appréhendé depuis les années 1990, ce qui a énormément limité après cette date le recours au transfusions sanguines.
Depuis les années 2005, nous observons une évolution positive des transfusions de 3% par an environ. Cette augmentation est due à deux raisons :
D'une part, une meilleure sécurité des produits, et une diminution de la peur de leur utilisation, donc ce qui aentraîné une évolution négative des transfusions différées.
D'autre part, une augmentation de la durée de vie et du nombre de seniors.

Du donneur de sang au receveur.
Une campagne de 2007 en faveur du Don du Sang.
« Stressé, Détendu, Grande, Mince, Footeux, Matheux, Cabot, Discret, Naïve, Décidée, Branchée, Conventionnelle, Égocentrique, Fraternel, Fataliste,Idéaliste, Marié, Divorcé, Homme, Femme, quelle importance du moment que vous donnez votre sang. » Selon la loi, le donneur est totalement volontaire pour faire don de son sang, dans aucun cas il a était obligé, un don est donc bénévole et anonyme. On ne peut être payé en faisant cet acte.
Un donneur de sang.
Pour pouvoir donner son sang, il faut avoir entre 18 et 65 ans, peser 50 kilogrammes ouplus et être en bonne santé. Ensuite il faut passer un entretien totalement confidentiel avec un médecin qui évaluera l'état de santé du donneur.
Chaque jour, 8 800 dons du sang sont nécessaires en France.
Les raisons d'une augmentation des besoins.
Plusieurs raisons expliquent ce retournement de situation observé en 2001 :
une extension de l'espérance de vie entraîne une augmentationde maladies exigeant l'utilisation d'un traitement sanguin. Aujourd’hui, on transfuse de plus en plus à des âges avancés de la vie (2/3 des personnes transfusées ont plus de 60 ans). Cette disposition risque d'accroître encore à l'avenir compte tenu du vieillissement de la population.
Les développements de la médecine permettent le traitement de patients par chimiothérapie pour leucémie oucancer à des seniors. Ces traitements demandent une grande quantité de produits sanguins.
La transfusion est donc utilisée de façon plus rationnel pour soutenir les personnes à risque à avoir un plus grand confort de vie.

Le développement du don de sang.
L'inscription.
Il faut remplir un questionnaire médial comprenant les antécédents médicaux que l'on peut avoir, ainsi que les...
tracking img