Exposé epicurisme lettre à ménécée

LETTRE A MENECEE :
EPICURE

Introduction

Dans la lettre à Ménécée, Epicure par le principe de causalité relie l'acte de philosopher et le bonheur: en effet pour être heureux il faut supprimer toutes les opinions vaines qui nous font souffrir. La philosophie épicurienne est dite eudémoniste (en grec : bonheur) qui place le bonheur commesouverain bien.
Epicure nous propose donc une philosophie du plaisir c’est pourquoi on le qualifie d’hédoniste, mais il ne faut pas se tromper sur le sens réel de sa doctrine qui durant longtemps à été mal connue et surtout mal interprétée. Nous essayerons donc par cet exposé de rétablir le sens correct de la doctrine d’Epicure qui est tout à fait transposable à la société actuelle et qui peut luioffrir un chemin d’accès au bonheur.

I Qui est Epicure ?

A présentation d’Epicure

Philosophe grec, né à Samos en 371 avt J.C., élève de Xénocrate. Vers 311, il crée une école de philosophie à Mytilène, puis deux ou trois années plus tard, il prend la direction d'une école à Lampsacus (Turquie). En 306, il s'installe définitivement à Athènes pour professer sa doctrine à ses disciplesfidèles dans son jardin. Cette école, ouverte à tous, est surnommée "le Jardin". Il décède en 270 avant J.C.

B L’Epicurisme

Sa philosophie matérialiste, dont le but est de conduire tous les êtres humains vers le bonheur, affirme que toute connaissance passe par la sensation. Dans le prolongement de l'atomisme de Démocrite, Epicure fonde une sagesse du plaisir basée non sur la jouissance, mais surles plaisirs naturels et nécessaires, la maîtrise des passions, l'absence de souffrance pour le corps (l’aponie) et l'absence de "trouble" pour l'âme (l’ataraxie).

II Structure de l’œuvre

A Présentation de la lettre

La question centrale posée par l'auteur est la question du bonheur. Car selon Epicure, c'est le but ultime de la vie : en étant heureux, on a tout. Au contraire, lorsqu'on n'apas encore atteint le bonheur, on fait tout pour l'avoir. ‘’Le bonheur est donc le début et la fin d’une vie heureuse’’.
  Dans cette lettre, Epicure s'adresse à son disciple Ménécée afin de lui donner quelques conseils lui permettant d'accéder à une vie heureuse.
Cette lettre est donc le moyen pour Epicure de diffuser son message à tout les Hommes et leur montrer comment construire le bonheur.B. Les 4 phrases à retenir ou le quadruple remède.

Le bonheur est possible.
Les dieux ne sont pas à craindre.
La mort n’est pas à craindre.
La douleur est supportable pour l’homme.

III Quelles sont les significations du tétrapharmakos ?

A. Le bonheur est possible et à notre portée

Pour accéder au bonheur il faut étudier les causes de notre malheur et y remédier.
Epicuredésigne le désir qui s’écarte de la loi naturelle comme cause de notre souffrance et de notre malheur.
En effet selon lui, il existe des désirs de différents ordres.
- les premiers sont naturels et nécessaires, et sont les plus faciles à satisfaire (ex : boire). Toutefois, leur nécessité ne se ramène pas uniquement à des impératifs de survie; "les uns sont nécessaires pour le bonheur, lesautres pour la tranquillité du corps, les autres pour la vie même" (LM, pp. 13-14).
- d'autres sont naturels et non nécessaires (ex : boire du vin)
- enfin les derniers, qui vont jusqu'à l'infini, ne sont ni naturels, ni nécessaires. Ils sont vains, c'est-à-dire impossibles à satisfaire, et n'ont pour origine que "l'ouvrage de la fantaisie et du caprice" (ex : l'amour, les richesses).Comment ces plaisirs peuvent-ils alors conduire à la béatitude?
La thèse d'Epicure est que philosopher tout au long de sa vie est indispensable pour vivre sainement une quête du bonheur, c’est pourquoi il dit que différer de philosopher c’est différer d’être heureux. En effet, en rationalisant la notion de plaisir sensible il est plus facilement contrôlable.
Epicure veut montrer quel est le...
tracking img