Exposé sur le diabéte

le traitement du diabète

Les médicaments du diabète

L’objectif du traitement du diabète est double : prévenir la survenue de complications aiguës et à plus long terme, de complications dégénératives. Pour cela, le patient s’appuie sur des conseils d’hygiène de vie et/ou des médicaments. Découvrons comment ces produits peuvent vous aider à mieux vivre votre maladie au quotidien.
L’essentielsur la prise en charge médicamenteuse
Le contrôle strict du taux de sucre dans le sang est le principe fondamental du traitement du diabète. Outre la diététique et l’exercice physique, la prise en charge peut aussi reposer sur l’injection d’insuline et la prise d’anti-diabétiques par voie orale, associé à un contrôle de la glycémie… Découvrez toutes les armes face à cette maladie insidieuse.Depuis la découverte de l’insuline en 1921, les chercheurs continuent à améliorer le quotidien des diabétiques et espèrent demain vaincre ce fléau. Petit tour d’horizon non exhaustif des dernières nouveautés médicamenteuses

Les nouveaux traitements du diabète de type 2:

Les injections d’insuline pourraient bientôt n’être plus qu’un mauvais souvenir. Ce qui n’était jusqu’alors qu’un doux rêvedevient réalité avec un nouveau médicament en passe d’être mis sur le marché. Une perspective accueillie avec enthousiasme par les patients diabétiques et avec prudence par les médecins : l'insuline en spray.
Un nouvel espoir pour les diabétiques
(juin 2005)
Une pilule qui nous permettrait de perdre du poids et d’arrêter de fumer, on en rêve… Et ce rêve devrait devenir réalité dès l’an prochain.Mais ce n’est pas tout, ce médicament pourrait aussi s’avérer extrêmement efficace dans le traitement du diabète. Zoom sur une molécule qui n’a pas fini de faire parler d’elle : Acomplia ®, puisque c’est le nom de ce médicament, est le premier né, et seul représentant à ce jour, d’une nouvelle classe thérapeutique : les bloqueurs sélectifs des récepteurs cannabinoïdes 1. En clair, cette substanceest capable de bloquer un récepteur qui stimule l’appétit et l’envie de fumer. Cette molécule, appelée rimonabant, révolutionnera sans doute les traitements de l’obésité et du sevrage tabagique. Autre corde à son arc, le rimonabant interviendrait également sur de nombreux facteurs de risques liés au diabète.

Diabète, aspirine et tranquillisants : des relations à explorer
(novembre 2002)Des médicaments sans rapport apparent avec le diabète semblent avoir un impact sur la maladie. Si l’effet de l’aspirine a été rapporté dès 1876, les conséquences délétères des tranquillisants sont des hypothèses très récentes.
Diabète de type 2 : la recherche progresse
(novembre 2002)
En 1985, on estimait que 30 millions de personnes étaient atteintes de diabète dans le monde. Aujourd’hui, onrecense 177 millions de malades, soit six fois plus qu’il y a 15 ans. Face à cette "épidémie", la recherche se mobilise comme en témoignent les deux découvertes que nous vous présentons.

Diabète de type 1 : de nouveaux espoirs

Représentant un cas sur dix, le diabète de type 1 se caractérise par une incapacité du pancréas à produire une quantité suffisante d’insuline. Des injections quotidiennespermettent de contrôler la maladie mais pas de la guérir. La recherche donne aujourd’hui un second souffle à la lutte contre cette pathologie :
Le diabète de type 1, insulinodépendant (DID), est aussi appelé diabète "maigre" car l’un des premiers symptômes est l’amaigrissement, ou encore "juvénile" parce qu’il touche des personnes jeunes. Il résulte de la destruction des cellules du pancréasproductrices de l’hormone insuline (les îlots de Langherans). Beaucoup moins fréquent que le diabète de type 2, dit "gras", il représente 10 % des cas. Cette maladie est obligatoirement traitée par l’insuline.
Le diabète de type 1 traité en deux semaines ?
Publiée dans le New England Journal of Medicine1, une étude nous permet d’espérer demain de disposer d’un réel moyen de prévention de cette...
tracking img