Expose gargantua

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1384 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Résumé

Chapitres précédents

Dans les chapitres précédents, Rabelais nous raconte comment Gargantua passe son journée quand le temps est pluvieux. Maître Ponocrate essaye à apprendre son élève à des manières courtoises, et des savoirs importants.
Puis dans le chapitre suivant une querelle éclate entre les subordonnés de Gargantua et les fouanciers de Lerné. Ce conflits’engendre à cause d`une demande des bergers envers les fouanciers. Ils veulent que les fouanciers leur vendent des fouaces au prix du marché. Mais cette demande est rejetée. Tout se transforme en un combat dont les vainqueurs sont les bergers.
Dans le chapitre suivant, les fouaciers, offensés et enragés, se dirigent vers leur roi Picrochole. Il commence une préparation pour une vengeance. Le roiPicrochole organise tous les habitants de Lerné pour attaquer les ennemis. La guerre fait rage. Et ainsi les dévastations commencent.

Chapitre 27

Dans chapitre 27, les dévastations continuent et atteignent le cour de l`abbaye. Les fouaciers veulent ravager aussi les vignes qui appartiennent aux moines. Il ne reste rien aux moines dans l`enclos qu`à prier. Mais c`est le moment ouapparaît la personne truculente de Frère Jean, qui interrompt les prières des autres moines pour les persuader a défendre leurs vignes. Puis, il commence à battre ses ennemis et repousse la force par la force. Tous les fouaciers sont rasés par le vaillant moine et finalement, les vignes de l`abbaye sont sauvés.

Commentaire

1. L`invasion des fouanciers - Depremier paragraphe « A force de courir partout en pillant et volant » a la fin du deuxième paragraphe « qui se mirent a démolir les murailles de l`enclos pour ravager les vignes ».
Rabelais décrit le caractère impitoyable de l`invasion des ennemis Rien ne les arrête, pas même la peste.L`invasion des fouaciers dans la territoire de Grandgousier est en fait présentée comme un chaos parfait.
Laparodie de Rabelais à propos des guerres intestines qui éclatent par suite des prétextes vraiment insignifiants, est caustique, sarcastique et destructrice.

2. La réaction du clergé. Du debout du troisième paragraphe « Les pauvres diables de moines na savaient a quel saint se vouer » a « Mais je n`y mourai pas, car c`est moi qui va tuer les autres »
2.1.) La peur des moines
Lepremier paragraphe montre la peur des moines. « Les pauvres diables de moines ne savaient a quel saint se vouer. » Ils prennent la décision de prier pour que les ennemis arettent les dévastations. Ils sont des défenseurs de la paix.
Puis, l`auteur introduit au lecteur un personnage vraiment truculent - Frère Jean.
2.2) Le portrait de Frère Jean
Le portrait du Frere Jeanprépare le lecteur a l `acte de bravoure qui va etre accompli-les adversaries vont etre reduits en hachis. Les adjectives ennumerés soulignent la vitalité du personnage pourvu de nombreuses qualités physiques et morales qui sont celles d`un etre différent : Certaines indications montrent un visage qui se moque des normes « bien servi en nez » / «  bien fendu de gueule » d'autres soulignent l'énergie ducaractère « fier », « hardi », « courageux ». On trouve aussi un mélange d'indices concernant le caractère et l'aspect physique « courageux, décidé » / « haut, maigre ».
C`est un personnage d`exception dans les domaines les plus divers. Avant l`ennumeration de ses qualités, Frère Jean est nommé « Frère Jean des Entommeures ».En bulgare, ca veut dire Брат Жан Зъботрошача. Le surnom du moine estcombiné avec la conclusion, qui apparait après l`ennumeration « bref un vrai moine ». C`est comme une chute humoristique, que l`auteur choisit.

Le premier épisode après le portrait de Frère Jean est un épisode entre lui et le prieur, mais le prieur n`a droit qu`a la replique vite balayée par les arguments énergiques du moine “fort en gueule”.Les paroles de Frère Jean défendent les...
tracking img