Expose ogm

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2150 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Les Organismes Génétiquement Modifiés

Obtention, Utilisation et Conséquences

• Introduction

I. Obtention d’un OGM
Repérage
Isolement
Transfert
Régénération

II. Utilisation & Conséquences
Agriculture & Environnement
Médecine

• Conclusion

Introduction

En 1983, le tabac est la 1ère plante transgénique. Depuis une décennie la culture d’OGM augmentent énormémentcomme par exemple les Etats-Unis qui ont 1/5 de leur surface cultivé consacré aux OGM. Mais ces derniers suscitent la polémique. Les OGM sont-ils la nouvelle Révolution Agricole ? Nous étudierons les différentes étapes de l’obtention d’un OGM, leur utilisation ainsi que les risques et les avantages.

Voici la technique « traditionnelle » et la technique du génie génétique pour obtenir une nouvellevariété. La 1ère présente des risques d’acquisition de nouveaux défauts contrairement à la seconde.



I. Obtention

 Repérage

La 1ère étape dans la production d’OGM est d’identifier le caractère que l’on veut introduire au végétal ou à l’animal afin que l’espèce réponde à certains besoins.
Le gène qui va être à la base de ce caractère nouveau peut se trouver dans n’importe quelorganisme vivant car le code génétique est universel. C’est pour cela que les scientifiques cartographient les gènes de nombreuses espèces. Le gène qui produit la protéine qui nous intéresse peut donc tout aussi bien se trouver dans une bactérie (500 à 8000 gènes), une plante (25000 gènes) ou un animal (30000 gènes).

 Isolement

La 2nd étape est l’isolement de la séquence du gène que l’on veutintroduire dans la nouvelle espèce.
Il faut en 1er lieu déterminé la suite d’acide aminées de la protéine à l’aide d’un traitement informatique on en déduit la gène qui a produit cette protéine.
Puis on extrait la molécule d’ADN des cellules où se situent le gène d’intérêt, on obtient de l’ADN en solution.
Pour récupérer le gène d’intérêt on utilise des enzymes restrictives, elles ont pourfonction de couper à un certain endroit de l’ADN.
A la fin de cette étape nous possédons le gène d’intérêt.

 Transfert

Nous allons maintenant introduire le gène obtenu précédemment dans le matériel génétique receveur.
Pour cela il existe deux types de transfert :
-Le transfert direct qui utilise des techniques physico chimiques
-Le transfert indirect qui fait intervenir une bactérie :l’agrobactérium tumefaciens.
Nous allons les étudier.

 Le Transfert Direct

Il existe plusieurs types de transfert direct, la technique la plus simple à mettre en œuvre est l’Electroporation.
Elle consiste a déstabiliser la membrane plasmique par le biais de choc électriques ainsi se créent des pores dans la membrane ce qui permet l’introduction de l’ADN dans le noyau.
Si le choc électrique n’estpas trop violent la membrane peut reprendre son état initial.
C’est grâce a cette technique que le maïs, l’orge ou le riz ont été transformés pour la première fois.


La technique la plus courante est la Biolistique ou balistique biologique. Cette méthode consiste à propulser le transgène dans les cellules végétales.
On utilise des microbilles de métal enrobées d’ADN (billes d’or de 0.6 à2µm de diamètre) qui vont être bombardés dans les cellules végétales. Ces billes seront progressivement freinées en traversant les différentes couches cellulaires. Quelques unes des cellules atteintes vont alors insérer spontanément les transgènes dans leur génome.
La Biolistique a ainsi été employée sur de nombreuses espèces végétales : blé, maïs, riz, soja, tabac...


Il existe aussi lamicro-injection, technique moins utilisé.
La micro-injection est une autre méthode de transfert physique, basée sur l'utilisation de micro seringues manipulées sous microscope et permettant l'introduction directe de molécules, voire d'organites entiers, dans des cellules isolées. Cependant, cette méthode ne s'applique que dans des cas particuliers car elle est complexe et lourde à utiliser :...
tracking img