Exposer les bouts de bois de dieu

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1016 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Daouda dit beau gosse : il fait partie des délégués syndicales de Dakar.Il est le copain de N’deye touti.

De jean : Directeur régional de la régie, il était persuadé qu’on pourrait briser facilement la grève.
Maimouna l’aveugle : c’est une jeune femme qui a du élever seule ses jumeaux car le père est irresponsable.
Penda : C’est une fille de joie responsable du mouvement des femmes.Elle eutl’idée de la marche pour Dakar et fut tué à l’entrée de la ville (P. 288-313)
Doudou : il est ajusteur, secrétaire de la fédération des cheminots.Il a été honnête et loyal aux grévistes (p. 236)
Le personnage central Bakayoko s’affirme comme une sorte de héros épique et mythique.Il porte une balafre qui descend sur sa mâchoire inférieure.C’est lui qui donne la nouvelle morale et le sens de larévolution à tous les jeunes grévistes (page 270-271).C’est un militant syndicaliste, délégué des roulant.Il est la terreur du patronat (page 275).
RESUME

L’auteur relate l’histoire de la grève des cheminots de « Dakar Niger qui du 10 octobre 1947 au 19 mars 1948 immobilisa plus de 1500 Kilomètres de lignes.A Bamako, à Dakar, les cheminots s’organisèrent pour mener à bien leur luttes.Mais,c’est à Thiès que les autorités interviennent dès les premiers jours.Thiès est en effet le centre de la régie des chemins de fer et celui de la direction du mouvement ouvrier.
Malgré les multiples interventions de l’administration et les différents obstacles : mort, famine, violence, les cheminots maintinrent leurs revendications.Après plusieurs négociations, ils obtinrent satisfaction, c’est-à-direl’amélioration de leur conditions de vie.
Bakayoko, le meneur de la grève, avec qui l'auteur s'identifie, soutient moralement les grévistes et les appuie financièrement, au début, grâce aux dons du syndicat communiste français, la CGT.
 
À partir du moment où le chef de la voie ferrée refuse d’entamer des pourparlers avec les grévistes, les partis se raidissent dans leur attitude, à telleenseigne que les femmes se sentent obligées d'entrer en scène. Elles soutiennent les hommes et les enjoignent à ne pas rompre le mouvement de grève qu’ils ont commencé. Ce mouvement va atteindre son paroxysme avec la marche de protestation des femmes de Thiès à Dakar. Cette marche marque aussi le point fort du roman.
Par cette manifestation, les femmes obligent les Français et leurs acolytes, dontles chefs religieux et les hommes politiques du pays, à s'asseoir à la table des négociations et à accepter les revendications des grévistes.
« Au-dessus de leurs têtes, on pouvait lire les slogans suivants sur les pancartes:
« LES BALLES DES NAZIS N'ONT PAS FAIT DE DIFFÉRENCE ! »
« NOUS VOULONS LES ALLOCATIONS FAMILIALES ! »
« À TRAVAIL ÉGAL, SALAIRE ÉGAL!»
« RETRAITE POUR NOS VIEUXJOURS!»
« NOUS VOULONS DES LOGEMENTS!» (p.329)
La lutte des cheminots entraîne non seulement des bouleversements sociaux irréversibles dans le comportement des femmes, mais aussi dans les rapports de genre. Elle ébranle les fondements de la structure sociale traditionnelle. Ces changements apparaissent surtout dans la description du rôle des femmes, qui prennent activement part à la vie politique, àla « res politica », au sens noble du terme en s'engageant à fond dans cette manifestation. Elles le font pour l’avenir de leurs enfants. Finalement, ce sont elles qui prennent l’initiative de porter la grève en haut lieu.
Certes la faim, les privations concourent à développer entre elles un fort sentiment de solidarité et à renforcer les liens séculaires, mais leur détermination à lutter estsans faille. Elles surmontent leurs rivalités de femmes et de coépouses pour un idéal de justice. Les femmes des cheminots et celles de Thiès se solidarisent. Soutenus donc par leurs épouses, les grévistes organisent une marche et descendent sur Dakar, siège de l’administration coloniale.
La grève permet également aux grévistes de découvrir ceux qui sont prêts à combattre le système brutal...
tracking img