Exposition theatre

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (568 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L’exposition , désigne en générale , l’énonciation au début d’une œuvre littéraire, du sujet que l’auteur se propose de traiter et du jour sous lequel il le présentera. Tous les genres comportent uneexposition ; dans quelques-uns, elle est importante, ou même nécessaire.

En rhétorique, l’exposition, appelée proposition, constitue une des parties essentielles du discours.

Au théâtre,l’exposition est, à l’ouverture du rideau, le premier moment de la pièce destiné à faire part au public de tout ce qu’il a besoin de connaître pour comprendre l’action et en suivre la marche.

L’expositionest un des points de l’art dramatique qui demandent le plus d’art, car l’auteur doit, procédant par épisodes et par tableaux, dès les premières scènes, apprendre au public, au moyen d’acteurs qui nedoivent pas avoir l’air de parler pour lui, lui annoncer le sujet, le temps et le lieu de l’action, lui en présenter les personnages, en expliquer les ressorts, les intérêts et les passions enprésence, faire entrevoir le dénouement, avec les moyens qui ramènent et les obstacles qui s’y opposent.

Les Anciens avaient, pour échapper aux difficultés au début, inventé le prologue. Dans cetteexposition de l’enfance de l’art, le poète ou un personnage appelé l’acteur-prologue venait, à l’ouverture du spectacle, en apporter comme le sommaire et donner, en dehors de l’action, ces informationsnécessaires que l’exposition fournit par les combinaisons à la fois naturelles et savantes des premières scènes.

Tantôt l’exposition est toute en paroles, tantôt elle est en action. La première a été leplus souvent employée, surtout au temps où les confidents avaient une si grande place sur la scène ; ceux-ci fournissaient un moyen commode aux personnages de dire qui ils étaient et ce qu’ilsvoulaient faire.

Racine, qui a très souvent utilisé l’artifice de l’exposition, y a excellé. On cite l’exposition d’Iphigénie, où il avait d’ailleurs pour modèle celle d’Euripide, qui, dans celte...
tracking img