Express yourself 2.0 ! de laurence allard

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1163 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Laurence ALLARD veut observer les tendances de dé-massification des culturemédias par une logique d’auto-programmation et d’auto-médiation culturelles. Il s’agit de démontrer que la culture de masse est une activité sociale sous forme d’expressions digitales. Elles s’expriment à travers d’ « individualisme expressif ». Comme l’indique Philippe CORCUFF, « les processus d’individualisation du côtéde la conscience des acteurs, et en souligne alors plutôt les aspects positifs et émancipateurs : développement d’une réflexivité, élargissement des marges d’autonomie, rapport plus marqué à une intériorité personnelle, dimension d’autoproduction de son identité ou reconfiguration des « nous » par une plus grande place laissée au « je ». Cette notion d’ « individualisme expressif » est mise enperspective avec les approches historiques de l’individualisme (Norbert ELIAS) et les courants critiques de l’individualisme contemporain (Richard SENNETT, Christopher LASH ou Alain EHRENBERG).
Une évolution majeure dans les modes d’organisation sociale et les formes d’expérience du temps présent s’opère d’après Yves BONNY. L’hypothèse de la High Modernity extrait de l’ouvrage d’Anthony GIDDENS,Scott LASH et Ulrich BECK renvoit à un processus de dé-traditionalisation et signifie que les modes de reproduction de la vie sociale ne mobilise plus de façon naturelle, irréfléchie et inquestionnée de la religion ou la tradition. Taylor déclare que « l’individualisation expressive » est nouvelle et apparaît à la fin du XVIIIe siècle et lui semble comme la clef de voûte de la culture moderne del’authenticité. Taylor insiste sur la relation entre individuation et expression dans le sens où la reconnaissance d’un individu doté d’une intériorité suppose une capacité d’auto-formulation par un sujet comme le pouvoir d’expression. Ce soi exprimé va modifier la perception de l’art comme une activité où les Hommes réalisent leur création. Foucault dans sa réflexion sur la « culture du soi »s’interroge sur le fait que des objets n’incarnent uniquement l’art et pourquoi la vie d’un Homme ne serait pas un art. Cela souligne la diversité des figures sociohistoriques que peut englober la notion d’ « individualisme » et par déduction d’ « individualisme expressif » ou d’ « individualisation réflexive ». Cependant, il faut dissocié trois aspects de cet « individualisme » par le niveaud’indépendance par rapport au groupe auquel il appartient, l’intérêt à la mise en valeur de sa vie personnelle (relations familiales, activités domestiques et intérêts patrimoniaux) et le degré de conscience de soi même pour le faire évoluer. Philippe CORCUFF rappelle que les modes de subjectivation sont distincts de la thématique classique de « l’autonomie individuelle » et seraient opposés aux «contraintes » de l’histoire et du social. Foucault indique que « la culture de soi ne serait pas la « conséquence » nécessaire de modifications sociales ; elles n’en serait pas l’expression dans l’ordre de l’idéologie. Elle constituerait par rapport à elles une réponse originale sous la forme d’une nouvelle stylistique de l’existence ». La personne se construit et se déclare comme sujet par les formes etmodalités du rapport à soi. Tout individu ne s’exprime dans le vide comme le sous entend Potte-Bonneville à propos du travail de Foucault. Egalement Taylor le rappelle que « pour exprimer quelque chose, il faut le rendre manifeste dans un médium donné ». Cette hypothèse de « l’individualisme expressif » regroupant des hypothèses néo-modernistes de Giddens ou de Beck, la problématiqueexpressivité de Taylor et l’historicité des contextes sociaux spécifiques dans le processus de subjectivation de Foucault permet à Laurence ALLARD de pouvoir analyser le support d’Internet. Elle se propose d’après le contexte social-identitaire de repérer les formes de subjectivation, les « stylistiques de l’existence », les modalités de l’expression de soi qu’habilite et contraint le procès...
tracking img