Extermination: organisation, but et enchainement d’un genocide.

Pages: 6 (1274 mots) Publié le: 21 mars 2011
ORGANISATION, BUT ET ENCHAINEMENT D’UN GENOCIDE.

1/LES ORIGINES DE L’EXTERMINATION
* Les mesures antisémites de Hitler ne sont pas issues brutalement du néant.
Elles sont le résultat d'un long processus qui a conduit de l'antijudaïsme médiéval à l'antisémitisme moderne. Les chrétiens du Moyen Âge reprochaient aux juifs leur appartenance au«peuple déicide» mais les intégraient volontiersen leur sein lorsqu'ils choisissaient de se convertir. À la veille de la Grande Guerre (1914-1918), c'est encore en Allemagne que les israélites d'Europe se sentent le mieux intégrés !

* Tout change avec la Grande Guerre et l'effondrement des valeurs religieuses traditionnelles. «L’effondrement de la foi chrétienne est nécessaire à la diffusion de l’idéologie antisémite moderne», observel'historien Emmanuel Todd (L'invention de l'Europe, 1999).

* L'antisémitisme hitlérien naît de la rencontre de deux mouvements d'idées, aussi pernicieux l'un que l'autre :
– d'une part l'antisémitisme d'essence nationaliste et socialiste qui fait du Juif le symbole du capitaliste cosmopolite et apatride,
– d'autre part le darwinisme social, une perversion de la théorie de la sélectionnaturelle de Charles Darwin.

* L'antisémitisme se répand à la fin du XIXe siècle en Europe. Les milieux nationalistes, socialistes et laïcs qui dénoncent le pouvoir de l'argent, exaltent les vertus des classes laborieuses et pratiquent le culte de la Nation, opposant cette dernière au cosmopolitisme judaïque et bourgeois, à l'universalisme chrétien ainsi qu'à la royauté, qui transcende lesidentités nationales. La banque Rothschild, présente à Londres, Paris, Vienne et Francfort, devient pour les nationalistes comme pour les socialistes le symbole vivant du juif cosmopolite qui suce le sang des peuples.

* Dans le même temps, sous l'influence du darwinisme social, il paraît légitime aux Européens «de progrès» que les êtres les plus faibles disparaissent et laissent la place aux êtresles mieux armés pour survivre, au nom de la sélection naturelle. Cette démarche scientiste s'avère en totale rupture avec l'éthique chrétienne qui avait jusque-là dominé en Europe.

* En 1922, le gouvernement social-démocrate de Suède permet à l'administration de stériliser d'office les personnes simples d'esprit ou handicapées sans que cela choque le moins du monde l'opinion éclairée d'Europe.Une décennie plus tard, Hitler, en Allemagne, édicte à son tour des lois similaires contre les handicapés. Il suffit ensuite au Führer d'étendre les lois d'exclusion aux Juifs, considérés d'une certaine manière comme des handicapés de la nationalité. Au début de la Seconde Guerre mondiale, les nazis ne se contentent plus de stériliser les handicapés mais entreprennent de les exterminer.

*Aussitôt après vient le tour des Juifs. Le processus est planifié à l'échelle industrielle le 20 janvier 1942 à Wannsee, au plus fort de la Seconde Guerre mondiale.

2/ LE MENEUR DE LA CONTINUITE DU PROCESUS D’EXTERMINATION. 

L'entreprise d'extermination des juifs d'Europe (1941-1945), est l'aboutissement de l'idéologie raciste et antisémite développée, approfondie par Hitler, Führer del'Allemagne. Elle se déroule en pleine guerre mondiale, tandis que l'Allemagne hitlérienne et ses alliés combattent le monde entier. Il va porter à son paroxysme la rupture des Européens avec les valeurs chrétiennes, humanistes et philosophiques qui ont fait la grandeur de leur civilisation.

* Le génocide des Juifs (*) européens est l'aboutissement d'un extraordinaire retournement de situation sil'on veut bien songer qu'en 1914, l'Allemagne et l'Autriche étaient considérées comme les pays européens les plus tolérants envers les juifs et qu'au début de la Première Guerre mondiale, les juifs américains prirent même leur parti contre la Russie tsariste...
* Dans Mein Kampf (Mon combat), le livre qu'il écrit en prison en 1924 pour décrire son itinéraire et exposer son projet politique,...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Ejb-enchainement d'un projet de j2ee
  • Le but d'un roman
  • L’example d’un génocide
  • Définition d'un génocide
  • les organisations a but non lucratif
  • Finalité et enjeux des organisations : les organisations publiques et les organisations à but non lucratif
  • organisation d'un cours primaire
  • Organisation d'un colloque

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !