Externalisation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 54 (13275 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
INTRODUCTION

Au début l’externalisation était un simple contrat de service dont l’objet était circonscrit aux services généreux de l’entreprise nettoyage restauration gardiennage réception ; puis dans les domaines bancaires au début des années 1980 des activités a forte composantes technique industrielle ont été externalise.

Aujourd’hui lors que nous parlons d’externalisation desressources humaines certains pourrait penser que sont les ressources humaines elles même dans leur réalité managériale sociales qui sont concernées.

En effet cette expression d’externalisation des ressources humaines peut être assimiler a un vocable dur et agressif pour les salaries elle est inévitablement connote de manières négative elle sonne comme expulsion extradition exclusion ; donc ilimporte bien d’en définir ce qu’ est l’ externalisation des ressources humaines.

Elle consiste pour une entreprise à confier durablement à un prestataire externe la prise en charge partielle ou totale d’une application d’un processus ou d’une activité complète de la fonction ressources humaine cette délégation de gestion s’accompagne le plus souvent Dun contrat pluriannuel et d’engagementde résultats sur les couts et les délais.

C’est un véritable appui aux activités de l’entreprise et finalement comme le contributeur de plus en plus incontournable à la création de valeur ; donc faut il externaliser la fonction ressources humaine ?

Afin d’augmenter leur compétitivité les entreprises sont incitée à repenser leur organisation en conséquence.

Nous observons depuis quelquesannées un recours croissant à l’externalisation lorsque une fonction est externalisée c’est a dire confiée à un prestataire extérieur la décision procède d’une réflexion plus stratégique sur le cœur de métier les activités qui apportent un avantage concurrentiel et la flexibilité, ce phénomène explose depuis le début des années 1990 cela s’explique par le développement des nouvelles technologiesde l’information et de la communication aujourd’hui la distance n’est plus un obstacle.

Ensuite Il s’appuis sur un partenariat une complementarisation entre deux entreprises structurelles ; l’externalisation est inter organisationnelle elle repose sur des interfaces humaines et techniques.

En fin il permet au partenariat de révéler ses bénéfices tant stratégique qu’opérationnel etéconomique donc il nécessite de s’inscrire dans la durée.

Généralement l’activité des ressources humaines se situait au cœur du développement de création de valeur avec la préoccupation qualitative qui est le fondement. Nous verrons dans une première partie le développement de l’externalisation des ressources humaines, puis nous analysons dans un second temps les limites del’externalisation des ressources humaines  .

CHAPITRE I) Le développement de l’externalisation des ressources humaines.

Nulle entreprise ne peut aujourd’hui fonctionner en système clos avec tous les corps de métiers nécessaires en négligeant les partenaires multiples et varies qui constituent sa sphère de développement et d’influence dont les systèmes interne et externe sont totalementindépendants.

Titre 1) Les raisons de l’externalisation des ressources humaine.

Les entreprises aujour d’hui sont confrontées à la double contrainte de devoir agir et réagir vite dans un monde de plus en plus complexe et incertain la recherche de la flexibilité une des avantages essentiels de l’externalisation est alors une exigence majeure.

Il ne faut plus simplement gérée mieux il faut surtoutoser créer vite et autrement pour cela la il ne faut plus seulement être un gestionnaire de cout et n’externaliser que les fonctions essentiels.

De ce fait les entreprises adoptent un nouveau mode de management de l’organisation base sur le cœur du métier d’ebouchant sur deux approches l’une économique et l’autre strategique.

-le contexte économique :

Dans un contexte récessif les...
tracking img