Extrait de lucien leuwen, sthendal

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1063 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Commentaire composé: extrait de Lucien Leuwen, Sthendal.

Lucien Leuwen est un roman inachevé, écrit par Stendhal, écrivain français. Il est paru en 1834-35 au moment la naissance du réalisme. L’extrait présenté met en scène la première rencontre du sous-lieutenant Lucien Leuwen et de Mme Chasteller. Lucien Leuwen la vit comme un coup de foudre. Mme Chasteller est à sa fenêtre lorsqu’ildéfile avec son régiment, dans une rue de Nancy. Malgré la réalité d’un décor peu approprié à la romance, ce passage est empli d’un certain romantisme.
Le texte peut être coupé en deux parties, l’apparition de la jeune femme servant de transition. Tout au long de l’extrait, Stendhal nous traduit l’évolution de l’humeur de Lucien. Tout d’abord méprisant, il devient enthousiaste à l’apparition deMme de Chasteller.
Nous révèlerons dans une première partie, le personnage dédaigneux de Lucien que met en scène Stendhal, puis nous analyserons le contexte réaliste dans lequel se situe cette rencontre amoureuse.

Tout d ‘abord, nous analyserons l’évolution morale de Lucien Leuwen, le héros, sur la première partie de l’extrait.
Le sous lieutenant Leuwen est parisien. Son grade révèle sonappartenance une classe sociale élevé. Stendhal nous traduit son arrogance, peut-être même son dégoût, pour cette province et ses habitants qu’il trouve inférieurs à sa personne. Par le discours direct des pensées de Lucien, « Quel choix de couleurs voyantes ont ces marauds de provinciaux ! », l’auteur nous révèle tout le mépris du personnage et accentue le tout par un point d’exclamation. Stendhalutilise le héros comme un intrus critique. L’objectivité du récit « une grande maison », « au milieu d’un grand mur blanc », le blanc rappelant la neutralité, devient subjective au travers des pensées indirectes de Lucien. L’esprit railleur de Lucien produit un effet péjoratif. Ainsi, Stendhal établit une allitération avec le son [p] de « persienne peinte en vert perroquet », ou encore despersonnifications « murs écorchés […] méchants pavés » présentant des lieux délabrés, à l’abandon. Les pensées du héros nous amène à le détester pour sa fierté, sa suffisance.
Dans la deuxième partie de l’extrait, l’apparition de Mme de Chasteller fait tomber sa mauvaise humeur. Il devient tout autre.
A la vue de Mme de Chasteller à sa fenêtre, Lucien semble s’éprendre d’elle. Un brusque changementd’état d’esprit se manifeste. Il est subjugué par la jeune femme. Il en oublie ses soucis « l’esprit envieux et jaloux de ses camarades », « les duels », et même ce qui l’agaçait l’instant d’avant : « les murs écorchés et sales », « la boue noire », « le méchant pavé ». « Toutes les idées tristes de Lucien s’envolèrent à l’aspect de cette jolie figure ». Par cette personnification l’auteur faitentrer un peu de légèreté. « Le rideau de mousseline brodé » marque la douceur, la féminité. Stendhal se fait insistant sur la fenêtre de cette maison. Tout d’abord employée par mépris « persienne peinte en vert perroquet » l‘allitération s’atténue allant de « persienne vert perroquet » à « fenêtre vert perroquet ». Elle est même associé à la douceur et la noblesse du rideau « le rideau demousseline brodée de sa fenêtre ». Ces expressions reflètent à elles seules la transformation morale de Lucien.
Le changement du personnage paraît radical. Le discours dépréciatif et froid de la première partie disparaît et laisse place à la chaleur et la vie que dégage la vision de Mme de Chasteller. « Son âme en fut ranimée »

Toute fois, rien ne laissait prévoir que le héros soit destiné àun tel bouleversement émotionnel.
Le cadre ne se prête pas à une rencontre amoureuse.
A travers la banalité de la scène, une jeune femme regardant défiler un régiment, Stendhal ne nous prépare pas à cette rencontre étonnante. Il suggère sous le point de vue indirect de Lucien, que la scène se déroule dans une rue misérable. Il utilise comme figure de style la personnification pour rendre...
tracking img