Extubation sspi

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1487 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Objet : Situation d’étonnement rencontrée lors d’un stage en SSPI.

Actuellement étudiante en deuxième année de soins infirmiers, j’ai été amenée à effectuer un stage en soins intensifs (SSPI). Il s’agit d’un service post-interventionnel ou les patients, sortants du bloc opératoire, sont placés sous surveillance pendant une durée définit selon les protocoles des chirurgiens et des médecinsanesthésistes. Le personnel soignant de la salle de réveil est composé de deux infirmières diplômées d’état plus une autre infirmière diplômée d’état en renfort les jours de grande activité chirurgicale.
Lors de mon premier jour de stage, Monsieur X, sortant du bloc opératoire « orthopédie » est brancardé en SSPI par une infirmière IADE et un brancardier. Monsieur X a subit une opération pour unepose de prothèse de hanche, il est intubé et ventilé par l’IADE qui passe ensuite le relais à l’infirmière diplômée d’état en lui faisant ses transmissions de l’intervention. L’IADE quitte ensuite la salle de réveil. Monsieur X est toujours intubé et ventilé manuellement par l’infirmière.
Quinze minutes plus tard Monsieur X reprend une ventilation spontanée, il est toujours intubé. Quelquesinstants après le patient reprend conscience, l’infirmière diplômée d’état extube donc Monsieur X.
En observant ce geste d’extubation, vu pour la première fois, je décide d’interroger l’infirmière afin d’en savoir plus sur cet acte qu’est l’extubation d’un patient. Celle-ci me répond qu’elle n’a pas le droit d’extuber un patient et que par le fait moi non plus, de part ma position de stagiaire.Elle m’encourage à me pas me poser de questions puisque ce geste doit être effectué par un infirmier anesthésiste ou un médecin anesthésiste. La deuxième infirmière de la salle de réveil nous a rejoints dans la conversation pour exprimer son désaccord avec sa collègue. En effet pour elle extuber un patient est un acte qu’elle est en droit d’exécuter puisqu’il y a un protocole de service prévu à ceteffet. Sa collègue lui rétorque que le protocole n’est pas en accord avec la loi et qu’en cas de problème elle ne serait pas couverte par l’établissement de santé et que la faute serai de son unique responsabilité.
Je suis surprise de constater qu’au sein d’un même service le personnel ne soit pas en accord sur les gestes qui relèvent ou non de leur compétence. En effet certains vous dirontqu’une infirmière diplômée d’état peut extubé un patient et d’autres vous diront que ce n’est pas autorisé dans les textes bien que cela soit fait régulièrement sur le terrain.
En matière de soins aux malades opérés, une question récurrente se pose régulièrement dans les salles de soins post-interventionnelles : qui peut extuber un patient ?

La réalisation de ce geste est souvent source de conflitsentre les différents acteurs travaillant en SSPI qui donnent lieu à de multiples réactions comme « seul le médecin anesthésiste peut extuber… » ou encore « il n’y a que les médecins anesthésistes et les IADE qui peuvent extuber un patient… » et surtout « un infirmier n’a pas le droit d’extuber un patient… »
Il me paraît intéressant de trouver des éléments qui pourraient nous apporter desprécisions sur ce sujet controversé.
En matière de SSPI , le texte qui règlemente cette activité bien spécifique des soins infirmiers est le décret 94-1050 du 5 décembre 1994 relatif aux conditions techniques de fonctionnement des établissements de santé en ce qui concerne la pratique de l’anesthésie et modifiant le code de la santé publique.
Ce texte règlementaire pose le cadre légal de l’anesthésieen générale de la période préopératoire d’un patient jusqu’à sa sortie de la salle se soins post-interventionnelle. Or l’activité de soins en SSPI fait partie intégrante de l’anesthésie et se voit donc placée sous la responsabilité du médecin anesthésiste, conformément aux article D 6124-94 du code de la santé publique : « l’anesthésie est réalisé sur la base d’un protocole établi et mis en...
tracking img