Ezsgzrehjtzrj

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3452 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Ly Dy
TL
Fiche de lecture
Manifeste du parti communistede Karl Marx
Karl Heinrich Marx (né le 5 mai 1818 à Trèves) en Rhénanie et mort le 14 mars) 1883 à Londres) , était un philosophe, économiste et théoricien socialiste et communiste allemand. Il est connu pour sa conception matérialiste de l'histoire, sa description des rouages du capitalisme,et pour son activité révolutionnaire au sein des organisations ouvrières en Europe. Il eut une grande influence sur le développement ultérieur de la sociologie.
a) La dialectique est une méthode de discussion, de raisonnement, de questionnement et d'interprétation qui occupe depuis l'Antiquité une place importante dans les philosophies occidentales et orientales. AvecHegel, elle n’est plus une méthode de raisonnement, mais le mouvement réel de l'esprit dans sa relation à l'être : elle est alors conçue comme le moteur interne des choses, qui évoluent par négation et réconciliation. Mais là où la dialectique hégélienne était essentiellement idéaliste), elle concerne au contraire le mouvement de la matière chez Marx, qui fait descontradictions socio-économiques le moteur de l'histoire. Hegel affirme que l'histoire a un sens et que rien n'arrive par hasard, car tout le réel est rationnel et tous les évènements historiques s'inscrivent dans des processus complètement déterminés par le dynamisme de la violence (dialectique du Maitre et de l'esclave), lequel est moteur du progrès, chaque étape étant la résolutionpositive du conflit. Cette rationalité conduit nécessairement à une fin de l'histoire.
b) La position de l'individu dans les rapports de production (travailleur ou exploiteur) est selon Marx le principal élément qui permet la définition de la classe sociale. En même temps, Marx considère que pour qu'il y ait véritablement une classe, il doit y avoir une conscience de classe : la conscienced’avoir en commun une place dans la société. Il a remarqué qu'il ne suffit pas que de nombreux hommes soient côte à côte sur un même plan économique pour qu’un esprit de classe se forme.
c) Marx a pour la première fois avancé l’idée que les oppositions entre les différentes classes sociales constituent le fil conducteur qui permet de comprendre la succession des sociétés et des périodeshistoriques. La théorie de la lutte des classes avance qu'exceptées les communautés primitives, toutes les sociétés sont composées de classes en opposition constante et que cette opposition est le moteur de l’histoire. En effet, il dit dans le livre I : « nous rencontrons presque partout une division hiérarchique de la société […] Dans la Rome antique nous trouvons des patriciens, des chevaliers, desplébéiens et des esclaves… ». De plus, il étudie la manière dont la bourgeoisie moderne est née au sein même de la société féodale et a grandi jusqu’à représenter une force sociale qui est entrée en conflit avec l’ancienne classe dominante des nobles afin de montrer l’évolution de l’histoire humaine. Après avoir renversé le régime féodal, la bourgeoisie a bouleversé le monde, modifié les rapportssociaux, les valeurs, l’idéologie dominante, et développé les sciences et les techniques à un point inimaginable auparavant : « Nous voyons donc que la bourgeoisie est elle-même le produit d’une longue évolution, d’une série de révolutions dans les modes de productions et de communications » (livre I).
d) La dialectique de Hegel du Maître et de l’Esclave inspire la lutte des classes. En effet,lorsque Hegel expose la dialectique du Maître et de l’Esclave dans La Phénoménologie de l'Esprit, l'esclave est l'être qui, transformant la Nature, accède immédiatement à l'objet dans son côté passif et actif. Le maître, qui pour sa part ne travaille pas mais fait réaliser vit immédiatement dans la jouissance de l'objet consommable : il ne connaît que son aspect passif. Il apparaît que l'esclave,...
tracking img