Fab victime

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (681 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
A la mémoire d’une victime

Fabien était un jeune homme qui avait vécu une enfance des plus paisibles, au sein d’une famille aimante et attentionnée, entouré d’amis aux caractères biendifférents. Un homme, qui avec le fil des années, a su trouver sa place dans ce monde où la vie était loin d’être toujours rose, comme il pouvait se l’imaginer dans ses livres d’enfants. En effet, Fabien étaitun garçon rêveur, discret, insouciant, qui aimait beaucoup voyager. Il n’avait pas vraiment la tête sur les épaules. Il craignait le changement et devenait rapidement nostalgique, une fois détaché deson environnement. Il aimait la vie pour les plaisirs qu’elle pouvait lui offrir. Des plaisirs bien souvent éphémères, auxquels il se raccrochait tant bien que mal. Il lui arrivait souvent, des’isoler. Soit pour contempler la délicieuse voie lactée d’un soir d’été, où alors, pour se réfugier au sommet d’un arbre afin de méditer, en se posant trente six milles questions. Du système solaire, à lacréation de l’Homme, en passant par les origines de la Terre et la place de Dieu dans la société, Il avait sans cesse ce besoin de contact avec la nature, car comme lui, Dame nature avait elle aussi, sonjardin secret. Même si Fabien se rangeait dans la catégorie des personnes athées, il était baptisé. Sa mère, fervente catéchiste, était au service de Dieu depuis des années. Dubitatif et à la foisplein d’étoiles dans les yeux, Fabien aimait par-dessus tout les énigmes et les questions sans réponse, qui le plongeaient dans des réflexions sans fin. Il admirait beaucoup sa mère, même si au fond,elle restait mystérieuse et éprise d’une foi qu’il avait du mal à comprendre. Il ne savait pas grand-chose sur sa vie et les épreuves qu’elle avait traversées, si ce n’est une enfance relativementdifficile, avec un père qui l’a battait. Quand Fabien regardait sa mère, il savait qu’elle était prête à sacrifier sa vie pour ses enfants, sa plus grande fierté. Elle même ne se confiait pas...
tracking img