Fable la mort et le mourant

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (534 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La Mort et le Mourant

Présentation: Méditation sur la mort, le livre VIII s'ouvre par le même thème que dans le livre I: La mort et le Malheureux et la Mort et le Bucheron. Le thème de la mort,est un thème important, car La Fontaine essaye de conjurer la mort.
On est dans une époque où la mort est commun. Il veut pas de tragédie. Il met en scène la Mort, il va proposer le point de vue dusage.

I- La mort très proche

1) Le Mourant: titre = mot de même famille, ils ont la même importance sauf que la Mort est mit en premier. Il n'est pas désigner par un métier ou un état. On parled'une fin normale. Malice = 100 ans, atténue le ton dramatique.
Synonyme de Mourant. Mise ne valeur de "se plaindre" = exagération

2) Conjurer la peur de la mort: Le Mourant a peur de la mort. Ilcache sa peu derrière des arguments. Le vieillard utilise un discours direct avec un rythme rapide = raconte sa vie en peu de vers. Utilisation e l'impératif pour la Mort. Utilisation d'oxymore : "ô" et"!"
1er argument: son testament (acte officielle) La mort reprend argument avec ironie, elle replace l'argument dans une vision générale = ça n'a plus d'importance.
2ème argument: veiller sur safemme
3ème argument: donner des biens à son fils. Le dernier argument montre qu'il est désorienter "rajouter une aile à son logis"

II) L'art de la mise en scène

1) Contraste avec le mourant : Laproposée de la Mort occupe un peu plus de la moitié du passage = registre direct. Pour le 1er argument la Mort lui répond (même longueur de vers), pour le 2ème argument la Mort ne le considère pas,pour le 3ème argument en un hémistiche il le balaye, et avec un autre hémistiche il balaye l'argument de son logis.
Présent d'énonciation = écoute le mort, impératif = plus important que le mourant,question rhétorique.

2) Le fabuliste est mis en scène: hémistiche sur le fait qu'il est d'accord avec la mort.
La Fontaine fait un parallélisme entre ce vieillard et les jeunes qui font la guerre =...
tracking img