Fabliau

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (671 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
ÉVALUATION FINALE

La vieille qui graissa la patte au chevalier

Une vieille femme ne possédait à elle en tout et pour tout que deux vaches. C’est peu sans doute mais c’était beaucoup pourelle. Elle vivait de leur lait.

Un jour hélas les deux vaches, mal attachées, se sauvèrent ensemble ; le prévôt[1] les trouva qui vagabondaient toutes seules en dehors du communal[2] et illes emmena purement et simplement.

La vieille l’apprend, elle veut récupérer ses bêtes. Mais le prévôt ne veut rien savoir, alors même que la vieille accepte de payer l’amende : il n’a pas lapreuve que les vaches sont bien à elle, dit-il !

Pauvre vieille ! Elle s’en retourne toute triste. Elle explique à sa voisine ce qui lui arrive. « Eh ! je comprends, dit la voisine. Cesgens-là veulent toujours qu’on leur graisse la patte et ils s’entendent comme larrons en foire. Si tu arrives à graisser la patte au chevalier, il parlera au prévôt et on le croira lui. Le prévôt te rendrates vaches. »

La vieille rentre chez elle, elle est décidée. Elle prend un bon morceau de lard, elle attend le chevalier devant sa grande maison tout le temps qu’il faut. Lorsqu’il arrive,lorsqu’elle est sûre que c’est lui, là-bas, devant elle, qui pérore[3] avec ses courtisans, les mains derrière le dos, elle s’approche doucement sans se faire voir et lui graisse largement les paumes.Le chevalier se retourne, il voit la vieille :
« Mais qu’est-ce que tu fais là, bonne femme ?
- Sire, je vous graisse la patte pour ravoir mes vaches, vous savez, les deux vaches qui s’étaientégaillées[4]. Elles sont à moi. »
Le chevalier n’est pas un mauvais homme, il éclate de rire :
- Ah ! la brave vieille, dit-il. Tu n’as pas bien compris mais ça ne fait rien. Tu auras tes vaches, jete le promets. »

L’histoire finit bien, mais elle vous rappelle quelque chose que vous avez déjà remarqué, probablement. Même pour qu’on reconnaisse ses droits, le pauvre doit souvent...
tracking img