Fabrication chocolat

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 144 (35807 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Chocolat (fabrication)
Sept. 2010 / NRO & FBO / EMA 0IAA09/X7
NAF rév.2, 2008 : NACE rév.2, 2008 : 10.82Z 10.82

Graphique clé

Production française de chocolat

unité : % des variations annuelles sur données en tonnes Estimation et prévision Xerfi (source primaire Agreste)
8% 6,2% 6% 4% 5,5% 4,6% 4,3%

Prévisions 2011
Consommation des ménages en chocolat et confiserie (en volume)Production de chocolat (en tonnes) +0,5%

2% 0%

1,4%

1,0%

-1,5%
-2% 2004 2005 2006 2007 2008 2009 -1,0% 2010e -1,5% 2011p

Chiffres clés (*)
Consommation des ménages en chocolat et confiserie Croissance en valeur Croissance en volume Prix à la consommation des produits à base de chocolat Production de chocolat (en tonnes) Cours mondiaux du cacao Prix à la production des produits de lachocolaterie Solde commercial (**) Etablissements d’au moins un salarié (***) Effectifs (***)
(*) estimations 2010 (**) 12 mois glissants : avril 2009 – mai 2010 (***) données 2009, NAF 10.82Z

Présentation
7,2 MdE

L’industrie du chocolat comprend deux secteurs d’activité : le
-0,5% -1,0% +0,5%

chocolat grand public (tablettes, barres, confiseries, etc.), dont les ventes sontessentiellement assurées par la grande distribution et les réseaux spécialisés, et le chocolat industriel (chocolat de couverture, poudre de cacao, etc.) destiné aux industries agroalimentaires, aux artisans chocolatiers et métiers de bouche. Confrontés à une intensification de la concurrence et à de fortes tensions sur les cours des matières premières (cacao et sucre), les groupes chocolatiers ontmultiplié les opérations de croissance externe ces dernières années en vue de dégager des synergies et réaliser ainsi des économies d’échelle. Ces opérations se sont traduites par une élévation du degré de concentration. Ainsi, les dix plus grandes sociétés généraient plus des trois quarts du chiffre d’affaires sectoriel en 2009.

-1,0% +5,7% +2,0% -369 ME 704 17 272

Leaders (*)
BARRY CALLEBAUTFRANCE FERRERO FRANCE LINDT & SPRUNGLI MARS CHOCOLAT FRANCE NESTLE FRANCE
(*) classement alphabétique

Sur le marché dominant du chocolat grand public, deux groupes se distinguent par la diversité de leur offre : l’Américain Kraft Foods-Cadbury et l’Italien Ferrero. A leur côté interviennent des opérateurs moins diversifiés tels que Lindt (chocolat en tablettes haut de gamme) et Mars (billes dechocolat). Quant aux fabricants français, à l’image de Cémoi et Lamy Lutti, ils fabriquent essentiellement pour le compte de marques de distributeurs.

Chocolat (fabrication) – Septembre 2010

Tableau de bord économique (Estimations et traitement Xerfi)
Consommation des ménages en chocolat et confiserie unité : % des variations annuelles en volume
6% 4%
20% 4%

Prix à la consommation desproduits à base de chocolat unité : % des variations annuelles
8%

Cours mondiaux du cacao unité : % des variations annuelles
40% 30%

6%

2%
2%

10% 0%

0% - 2%
2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010e 2011p

0%

-10% -20% 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010e 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010e

-2%

Prix à la production des produits à base de chocolat unité : % desvariations annuelles
6% 4% 2%

Solde commercial de la France en chocolat et confiserie unité : million d’euros
0

Etablissements du secteur du chocolat et de la confiserie unité : nombre d’établissements d’au moins un salarié
750

-100

700

-200 0% -300 -2% -4% -6% 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010e -400

650

600

550

-500 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010*

500 2001 20022003 2004 2005 2006 2007 2008 2009

(*) 12 mois glissants : avril 2009 – mai 2010

Principales sociétés du secteur
Sociétés Contrôle ou actionnariat Chiffre d’affaires non consolidé (M d’euros)
1 974,3 1 164,6 637,0 618,5 342,9 154,4 146,4 108,0 103,7 98,6 94,4 88,4 87,0 83,9 75,0 69,6 65,3 58,7 54,0 49,7

Date de clôture
31/12/2008 31/08/2009 31/12/2009 31/08/2009 31/12/2009...
tracking img