Facebook

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1156 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 juillet 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
J = Aujourd’hui, dans l’année 2010, nous vivons une vie sociale qui n’existe pas. Elle n’existe pas parce qu’elle a été démolie. Démolie par un monde virtuel dans lequel on vit à présent. Nous vivons dans l’illusion qui s’appelle FB.
Dans les 10 minutes suivantes, on va vous apprendre, voire, convaincre que FB est un danger pour notre société. (30s)

J = Bien entendu il y a des chosespositives à dire sur FB.
 On sera les premiers à avouer que FB est un instrument de communication rapide et gratuit.
 M = C’est un moyen idéal pour garder le contact avec des amis qu’on ne voit pas tous les jours, par exemple des amis de vacances.
 J = FB nous aide à organiser des choses tout ensemble.
 M = Sur FB, on trouve tout un tas d’information, on est désormais toujours au courant dece qui se passe dans la vie.

Tous ces exemples démontrent que FB nous a quand-même apporté quelque chose. Alors, Pourquoi dénigrer facebook ? Quel est le revers de la médaille? (55s)

J = Les avantages que nous venons d’exposer nous rendent aveugle pour la véritable identité de cet outil informatique adoré par tout le monde.
A travers une anecdote, quelques exemples inquiétants et des faitsalarmants nous vous ferons comprendre que FB, c’est quand-même une chose dangereuse. (33s)

M = Commençons par une anecdote que je trouve assez perturbante : Il y a quelques semaines, après ce cours-ci, les Erasmus ici dans la salle, nous inclus, devaient se mettre d’accord sur la répartition des groupes pour les exposés. Et au lieu de le faire sur le champ, on s’est dit ceci: « On verra sur FB». On aurait pu le faire en deux minutes face à face mais on a préféré de parler dans notre vie sociale virtuelle de FB. De cette façon, c'a été plus rapide, oui, mais moi quand je suis retourné chez moi, je rappelais à peine les visages des autres, et même pas du tout leur voix. C'est ça, la "réalité » ? (1m10)

J = Qu’est-ce qu’on fait pour l’anniversaire d’un de ses amis. On lui écrit unecarte d’anniversaire ou peut-être un texto? Non, on lui écrit un message sur FB puisque c’est rapide et gratuit mais d’abord et avant tout parce que c’est impersonnel, on va se dispenser d’un coup de fil, parce qu’on ne veut plus être trop personnel. (30s)

Et, d’ailleurs, qu’est-ce que c’est qu’un ami, qu’est-ce que ça veut dire encore ? Selon les informations qu’on trouve sur FB on a actuellementenviron 300, 400 amis. Bref, beaucoup d’amis. Combien de ses amis virtuels nous aideront quand nous avons des problèmes. On peut dire autrement : A combien de nos amis virtuels nous dirons bonjour quand nous les voyons dans la rue ? (40s)

M = Pour tout ceux et celles parmi vous qui ont un copain ou une copine. Vous avez peut-être indiqué que vous êtes en couple. Qu’est-ce qui va se passer sivotre relation finit ? Vous allez forcément changer votre situation amoureuse. Tout le monde sera au courant et pourra dire ce qu’il en pense. "Je suis désolé", "je te conseil ca..". FB a fait en sorte qu’une chose qui fasse partie de la vie intime et qui sois hyperpersonnelle soit aujourd’hui public. Voici une autre anecdote: une amie m'a dit qu'un copain a découvert que sa ex-copine était déjàtombée amoureuse de quelqu'un d'autre grâce au commentaire d'un troisième sur son FB. C'est un peu inquiétant, n'est-ce pas ? (1min)

J = tout comme la vie sociale, la vie privée a cessé d’exister, à l’heure actuelle, on prend des photos partout et de tous. Cela ne posait pas un tel problème avant l’introduction de FB. Maintenant votre photo, prise par n’importe qui, paraît sur FB, sansavertissement préalable et sans demande d’accord. En plus vos propres photos sont accessibles à tout le monde, car malgré les paramètres de confidentialité, une personne qui n’est pas dans votre liste d’amis a accès à tout un album à vous dès qu’un des ses amis y apparaît. (50s)

M = FB nous a donné la possibilité de partager beaucoup de choses – ce qui est, au fond, positif. Mais nous abusons de cette...
tracking img