Facon de dire facon de faire, verdier

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1389 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Façons de dire , façons de faire

I. Auteur: Yvonne Verdier (auteur féminine)

chargée de recherche
décédée en 1989
a participé a l'enquête ethnographique sur le VILLAGE DE MINOT (organisée par le CNRS, et le laboratoire d'anthropologie sociale du collège de France. Cette enquête dure 8 ans de 1968 à 1975

Ils ont tous publié (les enquêteurs) des ouvrages/articles : TJonas, M.C Pingaud, Y Verdier , Fr Zonabend ( ce sont uniquement des femmes )

Le village de Minot

_ l'élément principale du paysan pour vivre c'est le cochon, ils en font ainsi du boudin, gruotte, lard, jambon etc... Ce dernier rempli aussi un aspect économique important.

III.Répartition des rôles/ problèmes

e lieu principale dans le village est le saloir, c'est ici ou l'on fait lelard et c'est aussi ici que commence la répartition direct des rôles féminins et masculins.
Par exemple, il est interdit aux femmes d'aller au saloir pendant leur période de règles, je cite « quand on a ses règles, le saloir, il faut pas y aller, ça fait tourner le lard, tout est perdu. »
Ainsi la femme aurait ce pouvoir de putréfaction, image liée au fait médicale de la perte de la muqueuseutérine.
Et cette putréfaction les femmes la transmette par l'air qu'elles rejètent (une logique ) je cite « ça ne vient que de la, parce que pendant les règles, l'haleine n'est pas la même, elle est plus forte »

Et il va, de ce fait, y avoir création d'une relation entre le fait que les femmes qui ont leurs règles sentent fort du gosier et le fait que les rousses aussi ont ce phénomène là,donc par un assemblage nous aurons la conclusion que les femmes rousses sont dans un état de règles permanent.

Dans ce plan négatif il y a un renversement car les femmes bien qu'en période de menstrues soient vu comme les pires sont quand elles sont enceintes de parfais petite proie au virus et autre désirs invraisemblable au niveau culinaire

Rôle de Menaçantes/Menacées

le rythmelunaire

Il y a à minot une association avec les femmes et le cycle lunaire (voir règles), et on y a donc attribué des « façons de faire »

A la nouvelle lune : il est interdit de tuer le cochon, et aussi de mettre le vin en bouteille

A la lune rousse (qui dure une bonne partie du mois de mai): cette lune qui est dite stérile, engendre la décision de ne pas planter, il faut aussi noter que à cemoment là il y a une période de froid qui revient après un l'instauration d'un climat printanier, les Saints de Glace

Mais aussi au mois de mai il y a la Saint Georges et le 1er Mai qui sont des dates charnières dans l'organisation traditionnelles des activités.

Le mois de Mai et donc à la fois le Symbole des amours (avec le balle de la Sainte Catherine) et aussi Néfaste aux mariages (carils est interdit de ce marier au moins de Mai).

Ccl: La richesse du symbolique qui apparaît au suivant, d'un même fil

-activités du saloir
cycles menstruels et lunaires
-les représentations des différents états des femmes (rousses, pubères, enceintes, indisposées)

=>Amène Yvonne Verdier à suivre trois métiers spécifiquement féminins. Laveuse, couturière,cuisinière.

La femme quiaide (la laveuse):

1: « faire les bébés »:

_ parfois faire accoucher
_ laver
_ le mettre a téter
_ préparer son lit

2: « faire les morts »:

_laver le mort
_ préparer la chambre mortuaire

Dans chaque cas nous pouvons faire le lien avec l'eau, qui joue un rôle important, le passage du bébé sale au propre et du mort de la vie a la mort.

Qualités requise pour faire laveuse: il fautde l'adresse et de l'ubiquité, elle doit aller partout, chez tout le monde.
Gratification: Le statue de deuxième maman dans beaucoup de familles.
Rétribution: dons en nature ou échanges de services.

La couturière:

Fonction: « faire les jeunes filles et les mariés »

1ère technique: coudre, éduquer la jeunesse

De 6 a 11 ans la jeune fille apprend a faire du tricot pendant que les...
tracking img