Fahrenheit 451

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3539 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
-------------------------------------------------
Fahrenheit 451

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : Navigation, rechercher
Pour les articles homonymes, voir Fahrenheit 451 (homonymie).
| Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (août 2008).Si vous connaissez le thème traité, merci d'indiquer les passages à sourcer avec {{Référence souhaitée}} ou, mieux,incluez les références utiles en les liant aux notes de bas de page. (Modifier l'article) |
Fahrenheit 451 |
Auteur | Ray Bradbury |
Genre | Science-fiction |
| |
Version originale |
Titre original | Fahrenheit 451 |
Éditeur original | Ballantine Books |
Langue originale | Anglais |
Pays d'origine |  États-Unis |
Date de parution originale | 1953 |
| |
Version française |Traducteur | Henri Robillot |
Lieu de parution |  France |
Éditeur | Denoël |
Collection | Présence du futur |
Date de parution | 1955 |
Nombre de pages | 240 |
Fahrenheit 451 est un roman de Science-fiction de Ray Bradbury publié en 1953 aux États-Unis chez l'éditeur Ballantine Books. Il paraît en France en 1955 aux éditions Denoël dans la collection Présence du futur.
Le titre faitréférence à la température, en degrés Fahrenheit, à laquelle le papier s'enflamme et se consume, soit un peu moins de 233 °C[1].
Le livre a obtenu le Prix Hugo du meilleur roman 1954.
Sommaire[masquer] * 1 Résumé * 2 L'œuvre dans son contexte * 2.1 La science-fiction * 2.2 Le maccarthisme * 3 Analyse * 3.1 Le titre * 3.2 Le genre * 4 Les thèses de l’œuvre *4.1 Une allégorie possible : le maccarthisme * 4.2 La description d’une société apocalyptique * 4.3 Ce qui a causé l’émergence d’une telle société * 4.4 Les solutions et l’opinion de Bradbury sur le bonheur * 5 Différentes éditions françaises * 6 Adaptations * 7 Références dans d'autres œuvres * 8 Notes et références * 9 Voir aussi |
Résumé [modifier]
Ce qui suit dévoiledes moments clés de l’intrigue.
Première partie, Le Foyer et la Salamandre.
Dans un futur indéterminé, "Montag" est un « pompier » dont le travail est de brûler toutes les œuvres écrites, sans exception. Lui et son escouade pyromane parcourent la ville à la recherche de toutes les bibliothèques illégales, et ont pour ordre strict d’en faire un autodafé. Le monde de Montag est un monde oùposséder un livre, voire simplement lire une œuvre écrite, sont devenus des crimes. La littérature, répugnée par la société, n’existe plus. Jusque-là pleinement satisfait de son travail, Montag va un jour décider de soustraire des livres à leur destruction promise et de les lire. Il décide de cacher les œuvres chez lui, sans que personne ne soit au courant. Une nuit en revenant de son travail, au petitmatin, en regagnant sa maison, il rencontre une jeune fille, au détour d'une rue. Elle s'appelle Clarisse McClellan, et a 17 ans. Elle est l'opposée en tous points de l'épouse de Guy Montag : Mildred, endoctrinée par la propagande télévisée.
Deuxième partie, Le Tamis et le Sable.
Découvrant les livres, il part en recherche d'une vieille connaissance qu'il n'a jamais dénoncée, sans vraiment savoirpourquoi. Il s'agit de Faber, un vieux professeur d'anglais retraité qui s'était fait licencier quarante ans plus tôt à la fermeture, par manque d'élèves et de crédits, de la dernière école d'arts libéraux. Une discussion a lieu entre les deux hommes, Montag proposant à Faber de réimprimer des livres. Finalement, Faber lui donnera une puce qui, introduite dans son oreille, lui permettra decommuniquer avec lui en toute discrétion. Le but étant de découvrir les points faibles de l’univers des pompiers, et plus particulièrement du capitaine Beatty, le supérieur hiérarchique de Montag.
Troisième partie, L'Éclat de la Flamme.
Faber envoie Montag en mission de reconnaissance, mais Montag se fait démasquer et finit par brûler Beatty, lors d’une mission qui visait la maison même de Montag....
tracking img