Faim dans le monde

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2202 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Collection: La faim dans le monde
La faim et le rôle des marchés
Les marchés peuvent contribuer au recul de la faim, mais pour de nombreux ménages les opportunités qu’ils ouvrent restent inaccessibles. Plusieurs innovations reposant sur les marchés offrent des possibilités de rompre le piège de la faim et de la pauvreté.

Publié conjointement avec

La hausse des prix alimentaires: unedéfaillance du marché qui menace la sécurité alimentaire
Depuis 2001, et surtout depuis 2005, le monde est confronté à la montée des prix des denrées alimentaires. La plupart des pauvres consacrent une partie importante de leurs maigres revenus à la nourriture. La moindre fluctuation des revenus ou des prix peut aggraver leur état nutritionnel. Pour se remplir le ventre, les populations vulnérables setournent vers des aliments moins coûteux mais aussi moins nutritifs. Sans ces éléments nutritifs, les gens sont plus sujets à la maladie, moins aptes à apprendre et moins productifs. Une alimentation inadéquate, même pendant quelque mois, peut avoir des conséquences durables, non seulement au plan individuel, mais aussi à celui des perspectives de croissance d’un pays. À travers le monde endéveloppement, la hausse des prix alimentaires a érodé les capacités à faire face aux difficultés tant des ménages que des pays. À cela s’ajoute la crise financière mondiale qui entraîne un ralentissement de la croissance économique, une montée du chômage, une baisse des recettes d’exportation, une contraction des capitaux étrangers, une réduction des envois de fonds, une dépréciation des taux de changeet une intensification des pressions budgétaires, avec pour conséquence une diminution des dépenses consacrées aux filets de protection sociale. Selon la plupart des prévisions, les prix alimentaires devraient rester instables et plus élevés qu’en 2005, en raison de facteurs structurels tels que le bas niveau des stocks, la lenteur de la croissance de la productivité, le changement climatique etla demande de biocarburants.

Les marchés peuvent avoir des défaillances, lesquelles pénalisent tout particulièrement les pauvres qui souffrent de la faim
Les pauvres qui ne mangent pas à leur faim sont tributaires des marchés. Ils achètent des aliments; ils vendent leurs récoltes ou leur bétail; et ils louent leurs bras pour gagner de l'argent. Les agriculteurs pauvres vendent souvent à basprix et achètent au prix fort à cause des dysfonctionnements du marché.

Évolutions alarmantes des marchés alimentaires observées récemment
Les prix sont montés en flèche; les approvisionnements manquaient; la dépendance à l’égard des importations de céréales s'est accentuée. L'investissement institutionnel a été massivement orienté sur les marchés des produits de base. Les contrats à terme n'ontpas convergé vers les prix au comptant à l’approche des dates d'échéance. Les supermarchés distribuent des aliments bon marché, qui ont subi des transformations et ont une forte teneur en matières grasses et en sucre, ce qui contribue à l’obésité et aux maladies.

Les agriculteurs pauvres vendent souvent à bas prix et achètent au prix fort à cause des dysfonctionnements des marchés
Nombre despauvres qui souffrent de la faim sont des agriculteurs disposant de peu de ressources, notamment de terre. Leur maigre production est en partie consommée par le ménage. Ils ne peuvent obtenir de crédit et sont généralement contraints, pour couvrir leurs besoins en espèces, de vendre à bas prix au moment de la récolte, où l’offre est abondante et les cours sont faibles, et d'acheter au prix fortpendant la période de soudure.

Les marchés renforcent souvent le piège de la faim et de la pauvreté
Cette collection de publications sur la faim dans le monde explore les rapports complexes entre les marchés et la faim. Les marchés peuvent être d'importants vecteurs du développement et du recul de la faim; mais ils peuvent aussi perpétuer la faim.

L’accès aux marchés est difficile pour...
tracking img