Faire la guerre sous louis xiv

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2892 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 février 2013
Lire le document complet
Aperçu du document
Dissertation : Faire la guerre sous Louis XIV (1688-1715)


« L'approche de la guerre de la ligue d'Augsbourg marqua la fin d'une époque pour la France. La première moitié du règne de Louis XIV, faite de succès et de splendeur, prit fin chronologiquement et moralement avec le passage du Rhin par l'armée du roi pour assiéger Philippsbourg […] Dans la seconde moitié de son règne personnel, ilserait plus question de survie que de célébration » [1]. Ainsi s’exprime John A. Lynn à propos de la conduite de la guerre par le Roi-Soleil et l’état de la France durant la seconde partie de son règne. On observe de grandes mutations à partir de 1688 et ce jusqu’à la mort du souverain. Le règne de Louis XIV est véritablement scindé en deux parties distinctes. Nous passons d’une politique deglorification du souverain, d’extension de son absolutisme à une politique davantage tournée vers la défense de la nation. Louis XIV, personnage central et archétype du monarque absolu, adopte légitimement la figure du Roi-guerrier. Cela s’explique tout d’abord par le fait qu’étant plus jeune, Louis XIV fut élevé pour devenir un roi-soldat. Il monte sur le trône royal en 1643, à l’âge de cinq ans. Maisc’est surtout à partir de la mort de Mazarin, en 1661, et du début du règne personnel qu’il fonde sa politique sur la guerre et sur l’extension du territoire français. La guerre apparait alors comme le vrai « métier du roi ». Il participe activement à sa préparation ainsi qu’à son déroulement, tout en s’appuyant sur ce qu’on appellerait les ingénieurs de la guerre, autrement dit ses ministres. Illa mène véritablement à son gré, et est très actif diplomatiquement. Son règne marque une volonté de renforcer le prestige de la France pour parvenir à une forme de prééminence économique, militaire et politique. En outre, la guerre continue d’asseoir la légitimité du roi et son autorité tout en définissant la royauté même. La gloire du souverain est acquise suite aux victoires militaires. D’autrepart, la guerre continue en quelque sorte la politique. Selon François Bluche, elle apparait comme la « poursuite de la politique d’Etat par d’autres moyens ».
___________________________________________________________________________
[1] LYNN, John A, Les guerres de Louis XIV, Paris, Perrin, 2010.
La guerre est donc complètement encrée dans les mœurs et devient de ce fait un élémentconstitutif du royaume de France à l’époque moderne. Par ailleurs, la France apparait seul face à une Europe coalisée. Elle est cependant la grande puissance continentale mais doit cohabiter avec la puissance espagnole qui domine l’Europe. Les évolutions durant le long règne du Roi-Soleil sont incontestables, mais dans l’ensemble, la France reste isolée dans l’espace européen. Durant le règne de LouisXIV, la France connu plus de guerres que de périodes de paix. La seconde moitié du règne de Louis XIV – qui débuterait en 1688 à la veille de la guerre de la Ligue d’Augsbourg et s’achèverait en 1715 à la mort du monarque - démontre de profonds changements. Le roi vieilli et est sujet à des maladies, mais ce fut surtout une période sans paix ni victoires marquantes. Deux conflits s’enchainent, laguerre de la Ligue d’Augsbourg et la guerre de Succession d’Espagne. On observe une rupture avec l’évolution de la manière de penser la guerre, d’autres objectifs et un changement de priorités de la part du roi. L’intérêt premier est ainsi d’analyser les mutations opérées lors de cette seconde partie de règne, par rapport à la première. Faire la guerre est tout d’abord une action qui sous-entendla présence d’ennemis. Elle entraine une volonté de conquête ou de défense de son propre territoire. Cependant, c’est également toute une préparation en amont et une façon de penser, d’un point de vue plus stratégique. Apparait la nécessité de s’y préparer, de théoriser la guerre. Enfin, la guerre nécessite une constante modernisation de la technique militaire et de l’armée, ainsi qu’une bonne...
tracking img