Faire régner la justice, est-ce seulement appliquer le droit?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1786 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Faire régner la justice, est-ce seulement appliquer le droit?

Le fait pour l'Homme de vivre en société suppose l'acceptation d'un droit qui s'applique pour tous, sans exception. L'enfreindre, c'est s'exposer immanquablement à des sanctions, ce qui laisse penser que l'Etat de droit permet le règne de la Justice. Or, il n'en demeure pas moins que le sentiment d'équité découlant de la Justicen'est pas toujours perceptible et ce malgré le droit en vigueur. Aussi, faire régner la Justice, est-ce seulement appliquer le droit ? A priori, il semble que l'application du droit permette le règne de la Justice, puisque le droit est censé être équitable à l'égard de l'un quelconque. Seulement, parce que le droit n'est pas parfait, parce qu'il engendre parfois des iniquités, mais aussi parce qu'iltombe de temps à autres en les mains de gouvernements injustes, alors il en découle que l'application du droit ne pourrait permettre le règne de cette justice. En réalité, même si un droit juste et bon était appliqué, il faudrait inculquer à la population les notions de respect envers autrui, la morale, de telle sorte que la nation soit à même de respecter ce droit, de ne pas en devenirhors-la-loi.

I] Le droit, un ensemble de lois permettant la vie en société
Si le droit permet le passage de l'état de nature à celui d'une société civilisée et garante des droits et libertés fondamentaux de l'Homme, alors il semble que le droit permette le règne de la Justice.
Effectivement, depuis que l'Homme ne vit plus à l'état de nature, n'est-ce pas via le droit que la société s'organise,permettant l'harmonie de toutes les populations ? Le droit, parce qu'il détermine le bon et le mauvais, n'est-il pas le seul et unique moyen de garantir la Justice ? Par définition, le droit, c'est une collection de lois, c'est un ensemble de règles juridiques et de normes de comportements permettant grâce à la contrainte et aux sanctions d'organiser une société. Faire appliquer ce droit, c'est permettreà chaque citoyen d'obtenir ce qui lui est dû, selon les règles en vigueur, c'est-à-dire faire régner l'équité, et par la même, la Justice.
Le droit, en ce qu'il constitue un ordre juridique, doit être efficace et sanctionné, et ce afin d'éviter que quiconque l'enfreigne. Le fait même qu'il y ait une sanction en cas de non-respect des normes juridiques a une fonction dissuasive, car, après tout,qui voudrait son propre malheur ? Qui enfreindrait les lois pour le plaisir d'être sanctionné ? Il semble inconcevable qu'un Homme prenne plaisir à rechercher des sanctions. Alors, ce droit, parce qu'il est respecté de la population, parce qu'il permet l'équité, assurerait le règne de la Justice. D'ailleurs, Jean-Jacques Rousseau, dans Du contrat social, met en lumière l'importance de ce contratqui, mis en application, permet liberté et Justice, en échange de la volonté de chacun, remise en les mains de la volonté générale. Le peuple, souverain, est garant du respect de la liberté et de la Justice, via un droit qu'il élabore. Et parce que le peuple ne rechercherait pas son propre malheur, les lois qu'il élabore sont justes et préservent les droits et libertés fondamentaux de l'Homme.Ainsi, l'application seule du droit semble permettre le règne de la Justice dans la mesure où il assure la vie en société, d'autant plus qu'il est efficace et sanctionné. Seulement, un tel droit peut contenir des lois injustes, d'autant plus que de nos jours, ce n'est généralement plus le peuple qui élabore ce droit, ce sont ses représentants.

II] Le droit, un ensemble de lois parfois injuste
Sil'erreur est humaine, il semble alors qu'un droit élaboré par le peuple ou par ses représentants puisse comporter des lois inéquitables.
En effet, l'Homme, parce qu'il a la capacité de choisir, de prendre des décisions, ne commet-il pas parfois des impairs ? Alors, n'est-il pas à même d'élaborer des lois inéquitables voire dangereuses ? L'Homme est un être pensant, à même de choisir ce qui...