Fairouz

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2876 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Fairuz فيروز , également appelée Fairouz ou Fayrouz, est une chanteuse libanaise née le 21 Novembre 1935 à Jabal el Arz, sous le nom de Nouhad Haddad نهاد حداد . Son nom de scène, Fairuz, signifie turquoise; bleu/vert en arabe. Elle et sa famille s'installèrent à Beyrouth en 1935 dans le quartier où elle grandit.

Élève à l'école saint-joseph, elle se distingua dans la chorale, et fut engagéecomme choriste à la radio nationale libanaise. Elle fut présentée à Halim El roumi (père de la chanteuse Majda Al Roumi) qui dirigeait la radio du Proche-Orient "Mahattat Ach-Charq Aladna " qui  l'auditionna avec des chansons de Farid Al Atracheet Asmahan. Croyant en son avenir, il composa pour elle et c'est chez lui que Fairuz rencontre les frères Rahbani, Assi et Mansour (elle sera l'épouse deAssi de 1954-1978). Le trio se mit alors à créer un nouveau style de musique libanaise, initialement très influencé par la musique sud-américaine.

Les années 50 furent très fertiles pour Fairuz qui s’essaya à de nombreux genres musicaux grâce aux compositions avant-gardistes des frères Rahbani qui excellent  aussi bien dans des compositions symphoniques que dans des tangos et autres danseslatines.

Critiqué au début, le style des deux frères s'impose néanmoins petit à petit et en 1957, le comité du festival international de BaalBeck demande aux Rahbani de préparer une soirée libanaise à l'occasion du premier anniversaire du festival. La soirée fut un succès et Fairuz inaugure le Festival de Baalbek où, pour la première fois, elle rencontre le public en plein air, sur des planchesinstallées au pied des gigantesques colonnes du temple romain. Elle remporte un tel triomphe qu'on la surnomme aussitôt la septième colonne.

La Syrie à son tour lui ouvre ses portes dès 1960 et elle sera l'invitée de la biennale de Damas. La chanson des frères Rahbani passera du sketch musical à l'opérette populaire, et au théâtre musical à Baalbek, mais à Damas, elle sera dans la plus puretradition classique avec des œuvres arabo-andalouses, des Mouwachahs et des Qacidas.

Les Rahbani créèrent en 1961 une comédie musicale en 4 actes intitulée Al Ballbakieh. Pénétrant l’univers de la mythologie, les Rahbani écrivirent l’histoire d’une jeune fille dotée d’une voix envoutante, universelle et éternelle, Fairuz chanta ainsi aussi bien les mélodies andalouses que celles puisées dans la puremusique classique occidentale (la célèbre « Ode à Baalbeck »).

En 1962, Fairuz revint encore une fois, dans une comédie musicale, cette fois en 2 actes : Jisr el Kamar.Fairuz joue le rôle d’une fée qui cherche à réconcilier les habitants de deux villages voisins en guerre. Suivie de  Allayl wa’l Kandil (Nuit et Lumière) en 1963 où Fairuz joue le rôle d'une jeune vendeuse de lanternes qui tombeamoureuse d’un « horla » (hawl) qui trahit sa confiance.

Le festival des Cèdres en 1964 accueille le premier film de Fairuz et des Rahbani, Bayya’a el khawatim (Le vendeur de bagues) histoire d’une jeune orpheline fataliste (Fairuz) prise dans les méandres des mensonges d’un oncle mythomane. Au Liban, on parle désormais du « théâtre des Frères Rahbani » grâce à la voix inimitable de Fairuz et deson talent sans limite.

Fairuz revient au festival de Baalbeck en 1966, avec cette fois-ci  une fiction historique des Frères Rahbani :Ayyam Fakhreddine — Du temps de l’émir Fakhreddine. Où Fairuz incarne la conscience fictive d’un peuple qui attend que son souverain le protège et fasse de lui un peuple souverain et indépendant.

En 1967 le théâtre Piccadilly ouvre ses portes et Fairuz et lesRahbani y sont invités. Ils présentent leur dernière production : Hala wel Malik (Le Roi et Hala), une comédie musicale de « masques et bergamasques ». La même année sort aussi la deuxième production cinématographique des Frères Rahbani,Safar barlik (L’exil). Ce film fut suivi d’un autre en 1968, qui fut le dernier, Bint el hariss (la fille du garde).
Ce fut en Syrie que Fairuz donna avec les...
tracking img