Faites vous des amis

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (519 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 août 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Texte de: Faites-vous des amis
Les Chroniques si roses (de mauvaise foi) : Le Breton

Champion du monde toutes catégories de la picole, le Breton passe le plus clair de son temps dans les brumeséthyliques qui font les légendes de son terroir ( et un terroir, qu'est-ce ?).

Car le Breton, passe son temps à boire, non pas par goût, car il n'en a aucun, mais par tradition. L'origine de cesmauvaises habitudes se perd la nuit des temps ou les druides (Les radis noirs de cette époque) cueillaient le gui roux. Non pas dans l'Auxerrois ou on le trouve couramment de nos jours, mais dans leschênes de la forêt de Brocéliande.
La cueillette s'effectuait à l'automne revêtu d'une tunique blanche afin de ne pas être confondu avec un merle sur une branche ainsi que de préparer la Bretonnepré pubère à la fête orgiaque du soir (Est-ce que tunique ?)

Ils chantaient ce célèbre refrain qui a traversé les siècles: " Je parle de mon culte, celtique, celtique, je parle de mon culte, c'est lafin de l'été". Certains même chantaient si mal que l'expression "Parle à mon culte, ma tête est malade" est passée dans le langage courant.

Bref après la moisson du gui roux, les druidespréparaient le chouchen, l'hydromel et l'ambig et tout le village se torchait consciencieusement la gueule dans une Fest noz épique.

De ces traditions immémoriales, seule est restée la beuverie finale quise pratique plus volontiers au gros rouge qui tâche qu'au chouchen, tombé en désuétude. Le chêne sacré et séculaire a été transformé à coup de tronçonneuse en comptoir et la forêt transposée enbistro, ce qui permet d'être plus au sec, car rappelons le, le climat breton est plus propice à la bronchite chronique qu'au mélanome malin du à une exposition prolongée aux rayons du soleil.

Il existedeux types de breton, le paysan breton qui élève des porcs pour leur physique qui rappelle étonnement celui de la paysanne bretonne. En mieux. Son occupation principale est de pourrir sa lande à...
tracking img