Famille

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 115 (28652 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
-------------------------------------------------
Systèmes politiques comparés

INTRODUCTION :

Fonctionnement politiques de 6 pays parmi les plus riches et les plus industrialisés :

* Allemagne
* RU
* Italie
* Espagne
* France
* Etats-Unis

Le pouvoir politique ?

Activité de gouvernement des sociétés, qui repose que un certains nombres deprérogatives fondamentales : faire les lois, les faire appliquer et les faire respecter, trancher et arbitrer les conflits, prélever des taxes et des impôts, gérer et utiliser les ressources publiques, élaborer des politiques publiques, pouvoir parler au nom de la collectivité toute entière, pouvoir prendre des décisions qui engagent la société dans son ensemble (comme déclarer la guerre).

Le pouvoirpolitique est donc un pouvoir spécifique, c’est le seul à pouvoir utiliser la contrainte physique pour faire respecter ses règles.

Il faut pour savoir comment fonctionne le pouvoir politique dans les 6 pays, utiliser des éléments de droits constitutionnels comparé car nécessaire de connaître les règles formelles qui régissent les fonctionnements politiques des sociétés pour les comprendre.Le Parlement à t-il le droit de censurer le gouvernement ou si les 2 pouvoirs fonctionnent de façon séparé ?

Ces règles constitutionnelles ne sont pas suffisantes pour comprendre et expliquer le fonctionnement politique des sociétés. Pourquoi ?
2 raisons :

* Ces règles ne permettent pas de répondre à des multiples questions essentielles pour comprendre les systèmes politiques, parex : la Constitution et les règles électorales en vigueur aux EU n’expliquent en rien pourquoi les noirs pauvres des EU sont jusqu’à aujourd’hui beaucoup moins nombreux à se déplacer pour voter que les blancs appartenant à la classe moyenne ? Or c’est une question essentielle, notamment car la faible participation e l’électorat le plus pauvre à des conséquences sur la production des lois et lespolitiques publiques qui sont menés. En effet, les élus se soucient avant tout de plaire à ce qui vote, cad aux classes moyennes qui sont surreprésenté dans la compétition électorale américaine.

La campagne électorale espagnole était assez clivé droit gauche, tant qu’elle reposait sur une opposition de valeurs. Question du terrorisme était la question importante pour Zapatero. L’ancienprésident du gouvernement a été tenu pour responsable des attentats et donc avantage pour Zapatero, qui en a fait un élément essentiel de son mandat. Il a réussi a crée une sorte de consensus national avec l’ETA et en échange il acceptait de reconnaître les branches politiques de l’ETA. LE problème est que cela n’a pas fonctionné car l’ETA a rompu la trêve depuis un an. La droite a accusé Zapatero. Sapolitique anti terroriste est donc échec total. La question terroriste est donc dans la nouvelle campagne électorale. La 3ème question en Espagne est celle de l’autonomie régionale : la Droite est pour la décentralisation et la gauche est toujours d’accord pour l’autonomie des régions.

Depuis quelques semaines la campagne espagnole change, et se qui revient sur le tapis est le pouvoir d’achat.Promesse de relance de la consommation par la baisse des impôts en général destiné aux classes moyennes sui elle paye des impôts.

Si les candidats se battent en permanence pour proposer le plus de baisse d’impôt, c’est pour attirer les classes moyennes.

* La réalité est souvent très différente du modèle théorique dessiné par les textes et notamment par la Constitution.

Ex : depuisadoption des 10 premiers amendements de la Constitution en 1791, les EU ont instauré une stricte séparation de la religion et de l’Etat, cela n’empêche pas les activités publiques américaines de baigner dans un milieu religieux important, Ex : le président prête serment sur la Bible, les cessions du congrès sont ouvertes par des prières, le président Bush ne cesse de se référé à Dieu dan ses...
tracking img