Fast food

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1770 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
0

Préambule
Pour la septième année consécutive, le Groupe Banque Populaire et la Fédération française de la franchise (auquel s’associe cette année LE FIGARO économie) ont fait mener par l’institut CSA leur Enquête annuelle sur la franchise. Le but de l’enquête est de mesurer année après année l’évolution du paysage de la franchise en France. Côté franchisés, 400 entretiens téléphoniques ontété réalisés du 6 juillet au 13 juillet 2010, sur une population estimée à plus de 51000 (chiffres à fin 2009). Côté franchiseurs, des entretiens en vis-à-vis ont été réalisés avec les dirigeants de 156 réseaux de franchise (sur plus de 1360 actifs en France), du 8 juillet au 27 août 2010. Détail important, les franchisés interrogés ne sont pas nécessairement franchisés dans les réseaux desfranchiseurs interrogés.

Ce que montre l’enquête, entre autres choses :

Les réseaux. La franchise en France est constituée de réseaux dont le capital est détenu par les dirigeants eux-mêmes dans 2 cas sur 3. Les réseaux comptent 48 points de vente franchisés en moyenne. Les têtes de réseau sont de grosses PME (59 % ont un CA inférieur à 10 M euros, le nombre moyen de salarié est de 218 personnes)détenues par leurs dirigeants d’origine dans 84 % des cas. Ces dirigeants ont choisi la franchise pour accélérer leur développement. 76 % des réseaux ne développent qu’une seule enseigne et 8 points de vente sont créés par réseau et par an.

Qui sont les franchisés ? Des hommes à 60 %, quadra en reconversion (50 % ont entre 35 et 49 ans), qui s’engagent souvent en famille dans leur projetprofessionnel. 46% ont un niveau bac+2 ou supérieur. 66% sont d’anciens salariés du privé. Leurs voyants sont cette année au vert : les franchisés s’estiment à une courte majorité mieux lotis que les commerçants isolés, leur CA repart de nouveau à la hausse par rapport à 2009 (CA médian : 510 K euros) et leur revenu net moyen augmente (33 200 euros annuels nets moyens). Ce qui semble confirmer que noussommes dans une période de sortie de crise.

1

Véritables entrepreneurs investis sur leur territoire, les franchisés s’impliquent au niveau local pour 63 % d’entre eux (en tant que membre d’une association de commerçant, mécène, sponsor, élu local …).

Comment franchisés et franchiseurs se rencontrent-ils ? Les futurs franchisés veulent bénéficier de la force d'un réseau, les franchiseursveulent asseoir leur développement. Pour se rencontrer les franchiseurs investissent dans une communication de recrutement multi canal (en insistant particulièrement sur ceux qu'ils maîtrisent bien : leur propre site internet, les salons...) Internet commence à s’arroger la plus belle part du marché de la mise en relation. 6 franchiseurs sur 10 favorisent le recrutement parmi leurs salariés. Dessystèmes d’aide financier à l’installation des franchisés sont fréquemment mis en place par les réseaux.

Savoir-faire et formation La formation s’est imposée dans les esprits, seule garant de la transmission du savoir-faire. La formation initiale est systématique et obligatoire pour les franchisés et peut être aussi par le personnel des franchisés (86 % des cas). 79 % des franchisés estimentqu’elle les a bien préparés. La formation continue est proposée dans 2/3 des réseaux (selon les franchiseurs), une réalité moins bien perçue par les franchisés toutefois.

La vie du réseau. Tout d’abord, un chiffre : 100 % des franchiseurs interrogés disent avoir mis en place au moins un outil de dialogue. Ceux-ci (et notamment les animateurs et les conventions) sont désormais fermement implantés…Ce dont la FFF, qui en fait la promotion constante, ne peut que se féliciter. 91 % des franchiseurs ont mis en place des animateurs de réseau. Le nombre moyen est de 3. En ce qui concerne les animateurs, dont le rôle est essentiel dans le bon fonctionnement d'un réseau, à l’ouverture et par des visites régulières.

2

Créer de l'emploi. La franchise reste un vecteur de création d’emploi au...
tracking img