Faut-il aimer pour respecter?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 18 (4401 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
-------------------------------------------------
Qu'est-ce que la phénoménologie de l'esprit [modifier]
L’étude ou science de la conscience est la phénoménologie de l’esprit. Elle étudie la manifestation phénoménale d’un sujet en tant qu’il se rapporte à un objet, i. e. en tant que conscience. Quand cette étude a pour objet le rapport interne de l’esprit à lui-même on l’appelle psychologie.Tandis que la phénoménologie renvoie la conscience à l'ob-jet en tant qu'ex-timité, intériorité et extériorité sont liées sans pour autant être annulées.
La phénoménologie est donc la « science de l’expérience de la conscience ». Hegel décrit l’évolution dialectique de la conscience par le jeu des négations successives. Depuis la première opposition immédiate entre elle et l’objet, puis laconscience de soi, la raison, l’esprit, la religion, jusqu’au savoir absolu dans lequel "le concept correspond à l’objet et l’objet au concept", ce dernier savoir est selon Hegel savoir de l’être dans sa totalité, intériorisation de l’objet, ou identité de l’objet de la pensée et de l’activité de connaissance dont le résultat est l’objet lui-même.
-------------------------------------------------
Placede la Phénoménologie de l'Esprit dans l'œuvre de Hegel [modifier]
Cette œuvre a été conçue par Hegel comme une introduction à sa pensée, en particulier au système de la science. Hegel publie cette œuvre (en 1807) comme la première partie de son système.
-------------------------------------------------
Finalité de la Phénoménologie de l'esprit [modifier]
Le but de la phénoménologie est dedécrire en totalité l’essence intégrale de l’homme, i.e. ses possibilités cognitives et affectives. C’est en ce sens une anthropologie, bien que dans l’ensemble de son système, Hegel considère la phénoménologie de la conscience au sein de la totalité de l’histoire de l’esprit, donc au-delà de l’être humain.
-------------------------------------------------
Structure de la Phénoménologie de l'esprit[modifier]
La phénoménologie est divisée en huit chapitres qui se regroupent en trois parties :
La conscience en général :
* 1. La certitude sensible ; 2. La perception ; 3. L'entendement ;
La conscience de soi :
* 4. Certitude et vérité de la conscience de soi
La raison qui est la conscience intégrale unissant les deux premiers :
* 5. La raison
* 6. L'Esprit
* 7. LaReligion
* 8. Le savoir absolu
-------------------------------------------------
Les modalités du discours de Hegel : pour nous (für uns) ; pour elle (für es) [modifier]
La description de Hegel adopte tour à tour le point de vue de la conscience (für es) telle qu’elle s’apparaît à elle-même et celui du philosophe ou du savoir absolu (für uns). Un moment de la dialectique de la conscience peut doncêtre certain pour la conscience elle-même, et faux pour celui qui rassemble la totalité des moments en une seule totalité - la certitude concerne le fait pour le sujet d'être ainsi présent à soi-même; la vérité concerne toujours le contenu, et se définit pour Hegel de façon très classique par une adaequatio rei et intellectus. Ou, autrement dit, toute conscience commence par l’erreur, et est dansl’erreur, mais se hisse à la vérité dans la totalité de son histoire. Cette histoire est une suite de prises de conscience (expériences vécues) et de créations actives (transformation du réel).
-------------------------------------------------
Le positionnement par rapport à l'objet, source de la dialectique [modifier]
La connaissance d’un objet ne peut se réduire à ce que nous savons de cetobjet, bien qu’habituellement nous considérions un objet tel qu’en lui-même. En effet, dans la connaissance sont aussi contenus le je qui sait et la relation que nous entretenons avec lui, c’est-à-dire la conscience que nous en avons. Pourtant, lorsque nous ne sommes attentifs qu’à l’objet, nous n’avons pas la conscience du savoir même qu’est cette conscience ; l’attitude naturelle chosifie,...
tracking img