Faut-il apprendre l'allemand?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (788 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Professeur d'allemand : la vocation a bon dos !
Si le mystère de Rosewell m'a toujours intrigué, il est un mystère pour moi encore bien plus fascinant : c'est celui du "pourquoi qu'un être humaindécide un jour de devenir professeur d'allemand ?". Cette interrogation m'a sauté à la gueule le jour où je suis entré au collège. Les professeurs de français, je trouvais ça normal ; les professeurs demaths aussi, même s'ils me cassaient les couilles avec leurs équations à la con ; les profs d'histoire géo, ça allait encore ; les profs de sciences nat, ça m'amusait plutôt avec la grenouille qu'onlui ouvrait la boudine toute vivante ; les professeurs d'anglais, ça me plaisait bien parce que ça nous permettait d'essayer de traduire les chansons des Beatles et des Rolling Stones, mais alors leprofesseur d'allemand, lui je comprenais pas ce qu'il venait foutre-là. Professeur de boche ! Non mais, vous m'avouerez quand même... Qu'est ce qui avait bien pu le pousser un jour à apprendre la languede Goering à ce con-là ? D'autant que moi je vous parle d'une époque qui se situe début 70. Je vous explique où je veux en venir. Y avait une paire de profs de boche qui avaient une cinquantaine debalais, ce qui voulait dire qu'ils avaient commencé à apprendre leurs déclinaisons dans les années 40. Ben oui, faites le calcul ! C'est à peine croyable un truc pareil ! On était en plein procès deNuremberg et eux ils avaient l'oreille collée au poste de radio pour avoir le bon accent "d'outre-Rhin", comme on écrit dans les journaux pour éviter de dire "chez les Boches".
Au fil des années, j'aide plus en plus observé les professeurs d'allemands. J'ai même poussé le vice jusqu'à devenir ami avec certains et j'ai appris à comprendre un peu mieux comment fonctionnait intérieurement ce drôle dereprésentant de l'Education Nationale, qui s'escrime durant des années à nous apprendre la plus grotesque des langues étrangères.
En fait, le professeur d'allemand est assez souvent d'origine......
tracking img