Faut il limiter la liberte d'opinion

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1166 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Dissertation : Faut-il limiter la liberté d’opinion ?

L’opinion est un jugement, une manière de penser, un avis personnel. C’est quelque chose qui n’appartient qu’a sois. L’opinion est ce qui nous permet de former notre propre caractère. La liberté d’opinion est liée à l’opinion par le droit de penser ce qu’on veut. C’est ce qui permet à un homme ou une femme de choisir son sexualité ou devoter pour une partie politique. La liberté d’opinion permet de penser des choses magnifique ou bien atroce et personne peut vous dire « non c’est faux ». Si on limite alors cette liberté cela peut revenir a de la censure mais si on ne la limite pas cela pourrait pousser certains personne a dire des choses un peu vulgaire et violent. Donc la question peut se poser, faut-il limiter la libertéd’opinion ? Justement nous pouvons remarqués que ce thème est toujours d’actualité avec les caricatures de Mahomet.
Si nous limitons la liberté d’opinion alors cela pourrait être perçu comme censure, dans le cas des caricatures de Mahomet nous serons obligés de limiter notre propre liberté d’opinion à cause de quelques intégristes qui n’ont pas le même sens d’humeur que nous. De même si nous limitons pasla liberté d’opinion, des personnes pourrait dire ou faire des choses qui sont vulgaire et violent. Dans le cas des caricatures cela revient pousser les limites entre l’humeur et l’insulte. Justement c’est une très fin ligne entre l’insulte et l’humeur et dépendant de beaucoup de choses l’un peut très vite devenir l’autre. L’humeur est quelque chose de très difficile à pratiquer car selon lareligion, la nationalité et d’autres choses les blagues doivent correspondre pour que cela ne se traduise pas mal. Revenons à notre exemple, Charlie Hebdo le dessinateur a publié ces caricatures dans un journal danois. En effet ces dessins étaient bien des CARICATURES, les caricatures ont vraiment un seul but principal c’est de critiquer l’actualité grâce a l’humeur, et y a de très grand chance queCharlie Hebdo voulais vraiment faire rire ces lecteurs. Une autre caractéristique d’une caricature c’est que vu que c’est publié dans un journal c’est donc obligé que y a quelque chose qui provoque ces caricatures. Les caricatures de Mahomet sont sorties pendant tout les problèmes des bombardements du 11 Septembre. Mais ces caricatures pouvaient en effet être mal compris ou mal perçu. Surtout celledu musulman avec une bombe sur la tête. Hebdo disait qu’il visait en effet les intégristes mais ce dessin vise tout musulman et non intégriste seulement. La difficulté est en effet de savoir quand les limites de l’humeur est poussé à l’insulte, et quand l’humeur est un simple critique. Mais en effet le plus grand problème est surement que cela dépend des individus, des communautés, de beaucoup dedifférents facteurs, donc qu’est ce qu’on pourrait faire pour avoir le meilleur des deux cas ?
Donc le problème est défini mais y a-t-il une solution ? Regardons les aspects important comme par exemple quelque chose qui a rager les musulmans était que Charlie Hebdo a ose dessiner Mahomet. Bien sur dans leur religion cela est interdit mais dans la religion chrétien cela n’est pas interdit donc cen’est pas vraiment un délie. De l’autre cote toutes les caricatures n’étaient pas un simple critique de l’intégrisme et en effet dans le cas d’au moins un dessin cela est devenu une insulte envers touts les musulmans. D’autre argument, les dessins ont était publié dans un journal spécial intégrisme dont le but était surement de critique les extrémistes. On peut constater qu’y a des bons argumentsdes deux cotes. Charlie Hebdo a publié des dessins sur les limites de tout, avait il raison de les publier ? Voulais t-il critiquer l’intégrisme ? Ou bien la religion musulmane ? Ou même n’est cela pas juste un dessin qu’il pensait ferais rigoler son publique ? Une mauvaise blague poussée un peu trop loin… En réalité nous ne pourrons jamais savoir ce que le journal contre l’intégrisme visait...
tracking img