Faut il que les baby boomers travaillent plus longtemps

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3509 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction

Economie française actuelle: Sortie d'une crise violente. Les dépenses publiques effectuées pour remédier à la crise de 2008 ont été énormes, ce qui a causé un déficit public très important. La France se caractérise par ailleurs par une croissance très molle et fait face à des problèmes de dynamisme extérieur. L'année 2010 s'achève sur une croissance de1,60% et un déficit de 7.7% du PIB. La situation est plus saine que ce qui avait été estimé au préalable. On attendait en effet un taux de croissance de 0.75%. La croissance de l'année à venir est estimée à 2%. Le déficit public pose un problème majeur. En effet, pour le résorber, l'Etat Français est contraint de s'endetter. C'est également le cas d'autres pays, particulièrement la Grèce, le Portugalou l'Espagne. Ces pays empruntent. Or ils sont membres de l'Union Européenne. Donc, s'ils empruntent trop, le taux d'intérêt de la zone augmente. En outre, le déficit budgétaire ne doit pas être trop élevé, les pays membres étant dans l'obligation de respecter la limite de 3% imposée par les critères de Maastricht. L'Etat doit donc réduire les dépenses publiques. La loi de finance est d'ailleursen cours de préparation en France. On prévoit par exemple des économies de fonctionnement. Tous les fonctionnaires à la retraite ne seront pas remplacés. Il n' y a que 2 secteurs où les crédits vont être augmentés: l'enseignement supérieur et la justice. L'Etat peut également augmenter ses recettes en augmentant les impôts (niches fiscales). La politique monétaire est un outil privilégié pourrelancer la croissance. La politique monétaire ne peut être utilisée qu'à l'échelle de la zone (Monnaie unique gérée par la BCE). Même si actuellement les taux sont bas, la BCE garde en vue son objectif de stabilité des prix. Dans le domaine monétaire, les pays anglo-saxons ont des taux plus bas puisque les autorités monétaires ont pour objectif le soutien de la croissance. Depuis le début du mois deSeptembre, la valeur de l'Euro a énormément augmenté. Et on attend une poursuite de cette hausse. C'est mauvais pour les exportations. On estime en revanche que le Yuan est sous-évalué.
On considèrera les marchés suivants:
- Le marché des biens et services
- Le marché du travail
- Le marché de la monnaie
- Le marché des fondsprêtables (Loi de Walras: Si les trois premiers marchés sont équilibrés, il sera équilibré également).
Si on fonctionne dans une économie ouverte, le marché constitué par l'extérieur s'ajoute.
Avoir une économie en parfait équilibre est utopique. Cela-dit, le courant néoclassique estime que l'économie peut s'équilibrer d'elle même si les composants du marché sont flexibles.On part d'une économie qui aura une forme de stabilité liée au long terme. Cette économie sera stable jusqu'au moment où un choc se manifestera. Ce choc peut être extérieur, démographique, climatique, … Il peut par ailleurs être provoqué par l'Etat lui-même. Nous étudieront ces chocs au départ des chocs de demande et nous verrons comment réagit l'économie. Nous ferons doncune analysé temporelle permettant d'associer les différents modèles.

Le modèle IS-LM est un modèle Keynésien. Ce n'est pas Keynes qui l'a mis en place mais des économistes post-keynésiens en particulier Hicks. C'est un modèle à court terme: les prix et les salaires nominaux sont fixes. Pour les Keynésiens, on peut rester en situation de sous-emploi tandis que pour leslibéraux, le retour à l'équilibre sera réalisé grâce à la flexibilité des marchés et des prix. Le modèle libéral est un modèle à long terme: tout est flexible.

Chapitre 1 : Un cadre de référence pour l’analyse macroéconomique

Le modèle macroéconomique fait intervenir :
* Cinq marchés : le marché du bien, le marché du travail, le marché de la monnaie nationale, le marché du titre et le...
tracking img