Fedustria

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 96 (23967 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Table des matières
Président Laissez-nous entreprendre ! Organes de décision de Fedustria Promotion Conjoncture L’industrie textile belge en 2009 L’industrie belge du bois et de l’ameublement en 2009 Europe Economie Social Environnement et technique Groupes de produits Introduction Textile d’intérieur 30 32 34 36 38 39 40 44 45 46 47 10 13 16 19 23 27 2 4 7

Allée Hof-ter-Vleest, 5/1 1070Bruxelles Tél. : +32 2 528 58 11 Fax : +32 2 528 58 09 www.fedustria.be

Rapport annuel 2009 2010

Textiles techniques Textile d’habillement Ennoblissement Filature et préparation Ameublement Panneaux à base de bois Eléments de construction en bois Emballages en bois Autres ouvrages en bois Services et personnes de contact de Fedustria

R appor t annuel 2009 2010

Président
Laissez-nousentreprendre !

L’année 2009 restera à jamais gravée dans nos mémoires comme l’année durant laquelle le ciel nous est tombé sur la tête. En raison de la crise économique et financière, l’activité dans de nombreuses entreprises industrielles était début 2009 quasiment au point mort. Personne ne s’était attendu à cela, personne n’avait jamais vécu cela. Et personne ne pouvait dire que c’était denotre faute. Car au sein de nos entreprises, rien n’avait changé dans notre manière de faire. C’était au contraire le contexte dans lequel nos entreprises devaient opérer qui avait brusquement changé du tout au tout. La confiance était le mot-clé ou, mieux, l’absence de confiance. Depuis la faillite de Lehman Brothers aux Etats-Unis, à la mi-septembre 2008, rien n’est plus comme avant. Subitementtoute la confiance du système financier avait disparu. Ce qui a eu pour conséquence que tous les rouages économiques se sont grippés. Mais, même si nous n’avons aucun tort, c’est pourtant inévitablement à nous, les chefs d’entreprise, de trouver les solutions. Chacun doit prendre les mesures ad hoc qui permettront à son entreprise de traverser cette Grande Récession sans trop d’accrocs. Mais ilimporte naturellement aussi que l’environnement économique nous vienne le plus possible en aide. En tant qu’entreprise individuelle, nous n’avons que peu ou pas d’influence sur cet environnement économique. Mais, si nous unissons nos forces et nous nous impliquons, en collaboration avec notre organisation professionnelle, avec d’autres organisations patronales et avec les partenaires syndicaux, en vued’une amélioration des facteurs socio-économiques, alors nous pourrons effectivement parvenir à quelque chose. Dans cette crise exceptionnelle, le gouvernement doit également prendre ses responsabilités. Fedustria n’a pas manqué de réitérer ce message. En 2009, nous avons déjà obtenu toute une série de mesures anticrise qui – certaines davantage que d’autres – ont apporté quelque soulagement. Envoici quelques exemples : chômage temporaire pour les employés, régimes plus souples pour le chômage temporaire pour les ouvriers, réductions supplémentaires des charges pour le travail en équipes et de nuit, élargissement de la correction interprofessionnelle du coût salarial jusqu’à 1 %, heures supplémentaires à moindre coût, introduction de Belgacap en tant que complément gouvernemental pour lesassureurs-crédit

2

© Balta

privés défaillants, meilleur soutien des pme actives dans l’innovation technique ou même esthétique, … Grâce à cette panoplie de mesures anticrise, et grâce à l’intervention rapide et vigilante de nos chefs d’entreprise, la plupart de nos entreprises industrielles ont pu traverser cette violente tempête économique, certes pas toujours sans accrocs. En tant quechefs d’entreprise, nous avons l’intelligence, le sang-froid et la détermination pour réagir de manière appropriée. En 2010 également, tout le monde devra rester sur le pont. Il est absolument nécessaire que nous unissions nos forces. Car la crise n’est pas encore terminée et ce ne serait peut-être déjà pas si mal de terminer l’année 2010 mieux que nous l’avons commencée. En

Rapport annuel...
tracking img