Femme noir

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (289 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction :

Né en 1906, Senghor marqua la poésie française du XX°s par l’apport d’un nouveau souffle, celui de ce qu’il appela lui-même la « négritude » : « LaNégritude est la simple reconnaissance du fait d'être Noir, et l'acceptation de ce fait, de notre destin de Noir, de notre histoire et de notre culture". Diplômé de l’Ecole NormaleSupérieure de la rue d’Ulm, il eût une production poétique prolixe en parallèle de ses activités politiques au Sénégal, dont il fut le premier président de la République en1961. « Femme noire » est un poème extrait de ses Œuvres poétiques. Ce poème embrasse la femme dans une parole libérée de tout formalisme littéraire. En tant que poètefrancophone, il s’agirait de se demander quelle voix adopte Senghor, entre héritage de la langue française et bercé d’une culture africaine. Ici, quelle vision de la femmedéploie-t-il dans son poème, et à travers quelle tradition poétique ?
Nous verrons dans une première partie....

Le commentaire contient commentaire composé entièrement rédigé avectrois axes principaux, une introduction, une conclusion, les transitions.

PLAN :

Intro

I Un éloge de la femme noire
A/ Description de la femme : organisation etstructure du chant
B/ L’érotisme : le regard charnel
C/ Lyrisme de la femme noire : un nouvel objet poétique

II Entre femme et pays : l’espace du poème
A/ Rêver le lieu :un imaginaire africain
B/ La femme symbole : passerelle vers une rêverie des profondeurs
C/ L’espace : le poème-pays

III Entre verset et poésie en prose : le souffle dela négritude
A/ Rythmes et sons : le poème-tamtam
B/ L’écriture fragmentée : l’esthétique de l’éclat
C/ Le brouillage générique : parole de la négritude

Conclusion
tracking img