Femmes savantes

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1089 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Les Femmes Savantes
Acte II, scène 6

1) Lecture de la scène.

2) Dans la scène 5, Chrysale se veut rassurant auprès de Martine au sujet de son renvoi par Philaminte. La scène 6 débute directement avec l’entrée de Philaminte contrariée et en colère, ce qui est très brusque comme entrée de scène. Elle arrive en interrompant la conversation entre Chrysale et Martine, les propos qu’elle tientsont à l’opposé de ceux de son mari.

3) Cette scène est le point d’aboutissement des scènes précédentes car cela d’une part souligne que l’instruction dépend de la catégorie sociale. Dans cette scène Martine, la servante, a une maitrise de la langue assez pauvre tandis que Philaminte et Bélise ont un niveau élaboré et cela les exaspère que l’on puisse ne pas avoir une bonne façon de parler.D’une autre part, dans toutes les scènes précédentes on parle beaucoup de Philaminte et de ses exigences du point de vu de l’instruction et du mariage et là, pour la première fois elle apparaît et l’on voit son caractère intransigeant.

4) Il y a des interjections aux vers 487 « Ah ! », 504 « Eh ! » et 493 « O Ciel ! ».
La plupart des phrases de Philaminte se terminent par des pointsd’interrogation et des points d’exclamation. Les points d’interrogation expriment le doute vis-à-vis de son mari (vers 433, 436, 450, 452, 468, 487, 505 et 508). Les points d’exclamation expriment ses émotions, c'est-à-dire l’exaspération envers Martine et son mari qui ne comprend pas (vers 428, 433, 466, 469, 476, 479, 480, 487, 488, 493, 501, 504, 508 et 509).
Le mode qui prédomine est le présent suivit del’infinitif. Mais il y a aussi beaucoup d’impératif, de subjonctif, de futur et de conditionnel qui montre l’expression de l’ordre et de la volonté et parfois même de la défense.

5) Cette scène n’est pratiquement faite que de stichomythies, ce qui montre que les personnages se disputent et sont en désaccord sur le sort de Martine (la renvoyer ou pas). Tout cela donne un rythme assez soutenu etrapide.
C’est un ton agressif car les répliques sont très courtes et alternées. Il y a aussi une tonalité comique à cause des jeux de mots.1§
6) Chrysale est le père de famille. Il est faible, dominé par sa femme, a un manque d'autorité, et a du mal à s'imposer. Il a quand même des qualités : il est brave, défend sa servante et est un bon père de famille. Ses répliques sont courtes toutes enstichomythies.
7) Au milieu du vers 428 « apercevant Martine », au milieu du vers 443 « se tournant vers Martine », entre le vers 445 « bas », entre les vers 450 et 451 « à Martine », au milieu du vers 451 « à Philaminte », au milieu du vers 456 « à Martine », entre les vers 455 et 456 « à Philaminte », entre les vers 503 et 504 « à sa belle-sœur », entre les vers 504 et 505 « à son mari », entreles vers 505 et 506 « à part », entre les vers 509 et 510 « haut » et au milieu du vers 510 « bas ». Il y a des didascalies qui indiquent des intonations de voix et à qui cela s’adresse. Il y a aussi des gestes.

8) Philaminte utilise des insultes telles que « maraude » vers 428, « friponne » vers 429, « impudente » vers 475, « quel martyre » vers 500, « coquine » vers 508.
Lui ne la nomme jamaissauf en disant « elle »
Philaminte attaque Martine et Chrysale cherche plutôt à la défendre et à la protéger en s’adressant à elle un peu de façon paternaliste.

9) Au vers 441 quand Chrysale accepte pour la deuxième fois la décision de sa femme sans connaître les motifs. Les indices de sa défaite sont qu’il se tourne vers Martine et lui dit que sa femme a raison et que son crime est indignealors qu’il ne sait toujours pas pourquoi Philaminte renvoie Martine.

10) Au vers 459 « insolence », au vers 460 « insulté », au vers 461 « sauvage » et « bas », au vers 462 « condamne Vaugelas », au vers 464 « heurter le fondement de toutes les sciences », au vers 468 « crime impardonnable », au vers 480 « ne servent pas de rien ! », au vers 488 « tuer une oreille sensible », au vers...
tracking img