Ferragus

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 17 (4035 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 janvier 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
FICHE TECHNIQUE :

Auteur : Honoré de Balzac
Titre : Ferragus, chef des Dévorants
Année : 1833
Genre : Roman
Librio n°226
126 pages
1.90 € (Fnac)
ISBN : 2-290-32771-9

MINI BIOGRAPHIE :

Honoré de Balzac
(1799-1850)
Il est l'auteur de la Comédie humaine, vaste fresque de la société française depuis la Révolution jusqu'à la fin de la monarchie de Juillet.
Auteur du « ColonelChabert », « Le père Goriot », « Eugénie Grandet » et beaucoup d'autres.

RESUME LIBRIO :

« C'est un hasard étrange et regrettable… Auguste de Maulincour marchait avec insouciance dans l'une des rues les plus infâmes de la capitale.
Quand tout à coup, il vit, devant lui, la plus jolie femme de Paris s'engouffrant furtivement dans une ignoble petite maison.

Madame Desmarets !
La chaste etdélicieuse personne…
Madame Desmarets, belle, riche, gracieuse, sainte, véritable et pur trésor. Elle, l'exemple de la vertu et de la fidélité conjugale, elle, dans cet endroit sordide à cette heure !
Ah ! Mais il saura pourquoi ! Il saura quel homme elle va rejoindre. Oh, elle aura beau supplier, menacer, il préviendra le mari des manigances de cette… catin ! Hélas, ce que sa rage jalouse etdélirante ignore, c'est le drame qu'il met en branle…
Quelque part dans l'ombre, Ferragus, chef des compagnons de l'ordre des Dévorants, attends son heure… »

L'HISTOIRE :

Un jour qu'il flânait dans Paris à une heure tardive, le baron Auguste de Maulincour aperçut la femme dont il était secrètement épris, Mme Jules Desmarets. Une femme mariée et aussi respectable que Mme Jules qui erre dans la rueSoly, rue infâme de Paris, ne peut exercer que, dans cette maison lugubre, quelque activité adultérine, pense Maulincour. Si elle trahit son mari, Maulincour se vengera !
Deux heures plus tard, à un bal, le baron échange quelques mots avec Mme Jules à propos de sa visite dans la rue Soly. Elle nie s'être rendue à cet endroit quelques heures plus tôt. La pensée de Maulincour semble se confirmer…Lors d'une averse, le baron, qui se trouvait dehors, rejoignait quelques passants qui s'étaient abrités sous un arrêt de bus. Parmi ces gens, il remarqua un vieil homme. Il avait l'air d'un mendiant. Après la pluie, le vieil homme s'éclipsa sans faire attention à une lettre qu'il laissa échapper de sa poche…
Maulincour la ramassa. Sur l'enveloppe, adressée à un certain Ferragus, était indiquéel'adresse de ce monsieur. Maulincour, qui la lut, remarqua qu'elle était signée par une demoiselle nommée Ida. Cette femme semblait s'être éprise de ce Ferragus mais son amour pour lui semblait avoir été trompé. Le baron décida de rapporter la lettre à son propriétaire.
En arrivant à l'adresse indiquée, il s'aperçut qu'il s'agissait de la maison où Mme Jules était entrée l'autre soir, rue Soly.Quelle drôle de coïncidence ! Lorsque Ferragus lui ouvrit la porte de son appartement, le baron put remarquer la présence, derrière le vieil homme, de Mme Jules. La jeune femme, qui reconnut Maulincour, semblait perdue. Elle pâlit et se confondit en pleurs. Dans un regard méprisant, Ferragus saisit la lettre et pressa le baron de partir. Celui-ci s'exécuta.

Après cet épisode, le baron manqua dese faire tuer deux fois. Curieuses coïncidences ou tentatives d'assassinat ? L'affaire prend une tournure dangereuse ! Pour sa propre sécurité, le baron se renseigna sur Ferragus. En réalité, son nom est Bourignard. Les Compagnons de l'ordre des Dévorants l'ont, jadis, élu chef sous le nom de Ferragus XXIII.
A peine remis de ses émotions, le baron se rendit à un bal à l'Elysée-Bourbon. Il fit uneinnocente plaisanterie à Mme de Sérizy qui n'apprécia guère son humour. Le marquis de Ronquerolles, frère de Mme de Sérizy, provoqua Maulincour en duel, pour cette simple boutade…
Mais le marquis n'est que l'instrument de Ferragus et Maulincour s'en est rendu compte.

Maulincour s'est fourré dans une affaire sombre mais ce n'est pas ça qui lui fait peur… Il est déterminé à faire payer à Mme...
tracking img