Fffef

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (875 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
FFZEFZEFLA PREOCCUPATION MATERNELLE

I - Introduction
Il semble qu'il manque une étude approfondie de la fonction de la mère dès la période la plus primitive. Seuls des thèmes assez prochesavaient été abordés par A. Freud et M. Mahler par le biais de la relation symbiotique (M. Mahler) et le terme anaclitique (S. Freud).
II - Définition
La préoccupation maternelle primaire, c'est l'étatde la mère pendant la grossesse et quelques semaines après la naissance. La femme ne se souviendra pas de cette étape. C'est l'équivalent d'un état de repli, de dissociation de fugue de la réalité etqui peut ressembler à un épisode schizoïde. C'est une sorte d'hypersensibilité quasi pathologique. Une femme en bonne santé physique et mentale, peut à la fois atteindre cette étape et l'abandonnerquelques semaines après la naissance de l'enfant. La préoccupation maternelle primaire fournit à l'enfant les conditions nécessaires à son développement. Il y a une sorte d'adéquation totale entre lamère et son bébé. Ce dernier n'éprouve aucun danger, aucune menace et peut s'investir lui même sans problème.
Personnalité schizoïde :

- incapacité à éprouver du plaisir,
- froideur, détachementou émoussement de l’affectivité,
- incapacité à exprimer aussi bien des sentiments chaleureux et tendres
envers les autres que de la colère,
- indifférence aux éloges comme à la critique,
-intérêt réduit pour les relations sexuelles,
- préférence marquée pour les activités solitaires,
- préoccupation excessive par l’imaginaire et l’introspection,
- désintérêt pour les relations amicales etabsence d’amis proches,
- indifférence nette aux normes et conventions sociales.
III - Concept à définir
Relation symbiotique (présentation de l'objet) :
Lors des premières tétées, la mère placeson sein à l'endroit même et au moment même où son enfant l'imagine. De sorte qu'il croit qu'il fait lui même apparaître le sein en pensant à lui, c'est pourquoi la "bonne mère" serait celle qui...
tracking img